Le Vert Pays

Ecolo à Charleroi

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Ecolo est pour un développement contrôlé et raisonnable de l’aéroport de Gosselies

Soucieux d’un développement équilibré de l’aéroport de Gosselies et pour garantir son avenir à long terme, les écologistes carolos veulent que BSCA sorte de la situation “mono client” et de sa trop forte dépendance par rapport à Ryanair.

  • Xavier Desgain, Député régional
  • Philippe Vergauwen, Secrétaire régional de Charleroi

Les derniers contacts entrepris par le Ministre Kubla à Dublin conduisent à des propositions très minimalistes qui ne garantissent rien sur le long terme, ni sur la présence de Ryanair, ni sur la rentabilité de BSCA, ni par rapport à la décision de la Commission européenne, ni sur le respect des normes de bruit de l’OMS, tout reste donc à faire !

Les écologistes estiment, qu’en terme de bonne gouvernance, c’est BSCA qui devrait mener les négociations avec Ryanair plutôt qu’un ministre, surtout à l’approche d’une campagne électorale. Cela permettrait de sortir de la confusion de rôle mise en évidence à juste titre par la Commission européenne et d’avoir un futur accord respectant mieux les intérêts de BSCA et le développement équilibré de l’aéroport de Gosselies.

L’exigence de Ryanair ne peut conduire BSCA à perdre de l’argent et ne peut conduire la région à manquer de moyens pour insonoriser les maisons des riverains qui subissent le bruit. Pour rappel, Ecolo propose que le montant des remboursements des aides jugées illégales par la Commission européenne soit affecté à l’isolation des maisons.

Les écologistes rappellent qu’ils sont favorables au développement raisonnable et contrôlé de l’aéroport vu sa localisation en milieu urbain qui constitue une limite importante à ses horaires et aux types d’avions qui peuvent l’utiliser. Dans ce cadre, les écologistes défendent un système de redevances aéroportuaires proportionnelles au bruit émis et au poids embarqué par les avions. Afin d’inciter à l’utilisation par les compagnies aériennes des avions les moins bruyants.

En annonçant des projets de 4 à 5 millions de passagers, rien que pour Ryanair, et 8 avions basés, les écologistes wallons mettent en garde le ministre Kubla sur le dépassement de la limite jugée raisonnable par les verts. En effet, dans ce cas, le quota global de bruit fixé par décret à 6000 points entre 6h30 et 7 heures et 22 et 23 heures serait rapidement dépassé si Ryanair voulait maintenir ses quatre rotations quotidiennes par avion. Le nouveau décret sur les horaires de l’aéroport de Charleroi, qui a été modifié il y a 2 semaines, indique clairement que l’heure de fermeture de l’aéroport est 23 heures. Il serait inacceptable que l’on revienne à une situation de non-respect de la loi en acceptant à nouveau des vols après cette heure.

Enfin, ce projet de grande capacité va largement au-delà de tout ce qui a été présenté aux riverains lors des réunions d’informations dans le cadre des études d’incidences pour l’exploitation de l’aéroport actuel et le projet de construction de la future aérogare.
Un peu de cohérence entre les différentes positions serait une chose heureuse. Nous plaidons donc pour limiter l’impact des nuisances afin de limiter le coût des mesures d’accompagnement.


Les commentaires sont fermés


aucune annexe



À voir également

Voeux 2018

Vœux 2018 - Une ville pour les Carolos, par les Carolos

Pour les écologistes, il est important que les habitants de la ville participent à sa relance,...

Lire la suite

microphone - © Littleman & www.sxc.hu

Petits fruits… de mon jardin

Ecolo sensibilise la population à une production locale et de qualité, qui fait vivre nos...

Lire la suite