Le Vert Pays

Ecolo à Charleroi

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Centre de tri pour déchets industriels à Monceau

  • Manu Simon, conseiller communal.

Le 23 juin dernier, après les élections régionales et avant la dissolution de son cabinet MR, le ministre Foret a accordé un permis de bâtir et d’exploiter un centre de tri pour déchets industriels non dangereux à Monceau, au pied du Martinet, contredisant ainsi la décision du collège des Bourgmestre et Echevins de Charleroi et celle de la Députation permanente.
Cette décision inverse… a-t-elle été motivée par le ministre et comment ?

D’autre part, la société demanderesse Page Conteneurs est filiale du groupe Shanks qui vient d’engager Didier Helin dans sa direction générale. Ce même Didier Helin était chef de cabinet adjoint du ministre Foret et en charge de ce dossier.

Sans vouloir insister lourdement sur la période suspecte, sans vouloir mettre en cause l’impartialité de monsieur Helin, je voudrais rappeler que le ministre-président de notre Région Wallonne a mis à l’étude l’extension de la zone de sauvegarde autour du Martinet. L’enquête publique à ce propos s’est terminée le 15 septembre.

Pour nous, Ecolos, le choix de cette implantation est totalement inadmissible car immédiatement voisine de la zone classée que sont les terrils du Martinet. Terrils sur lesquels la ville met en œuvre un vaste projet transfrontalier avec “Chaîne des terrils du nord de la France”.

De plus, le terrain envisagé est coupé du canal par un faisceau de plusieurs voies du chemin de fer et un raccordement aux trains est quasi impossible vu le dénivelé de plusieurs mètres.

Ecolo veut donc soutenir le recours introduit par la ville contre cette décision injustifiée.

N’est-ce pas l’occasion de proposer un autre terrain dans une friche industrielle facilement accessible par voie d’eau et chemin de fer ? Ce serait tout bénéfice pour limiter les dégâts et l’insécurité des poids lourds sur notre réseau routier.
Mais la région de Charleroi a-t-elle besoin d’un centre de tri d’une telle capacité ? Une étude de marché a-t-elle eu lieu ?
Y a-t-il eu une étude d’incidence ? Quelles en sont les conclusions ?
En résumé, s’il faut accepter un projet de ce type, nous revendiquons qu’il s’implante en un lieu plus judicieux. Pourriez-vous mettre ce sujet à l’ordre du jour de la prochaine C.C.A.T. ?

Merci pour les éclaircissements que vous voudrez bien nous donner.


Les commentaires sont fermés


aucune annexe



À voir également

Salle du Conseil - © J-M/ Hoornaert

Trafics de drogue et risques de corruption, comment sommes-nous protégés ?

Il n’y a pas une semaine qui passe sans que les trafics de drogue et leurs nuisances fassent...

Lire la suite

Salle du Conseil - © J-M/ Hoornaert

Rénovation du Boulevard Mayence... Et l’information Bordel !

Monsieur l’Echevin, Des panneaux nouvellement plantés annoncent la rénovation du Boulevard Mayence...

Lire la suite