Le Vert Pays

Ecolo à Charleroi

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Sens unique limité (S.U.L.) - 090402

Question de Parmentier Luc

Le S.U.L. (sens unique limité) est un sens unique dans lequel les cyclistes (et parfois, les cyclomotoristes classe A) peuvent rouler à contresens, en empruntant le sens interdit. On peut donc aussi parler de contresens cyclable. À partir du 1er juillet 2004, les sens uniques devront obligatoirement être ouverts à la circulation des cyclistes à contresens, à condition que : - la vitesse maximale autorisée ne dépasse pas 50 km / h ; - la largeur libre (hors stationnement) de la chaussée soit d’au moins 3 m ; - il n’y ait pas de raison de sécurité qui s’y oppose (par ” raison de sécurité “, on entend des circonstances tout à fait particulières telles que, par exemple, un virage sans aucune visibilité).

Pour être ouvert aux cyclistes à contresens, un sens unique doit obligatoirement être muni de la signalisation prévue par le code de la route, c’est-à-dire : - à l’entrée du SUL, - à l’entrée du sens interdit. Si les panneaux additionnels ne sont pas placés, les cyclistes ne sont pas autorisés à emprunter le sens interdit ! - des marquages au sol peuvent compléter les panneaux de signalisation, mais ils ne sont pas nécessairement présents.

Monsieur le Bourgmestre peut-il me faire connaître si les dispositions légales en la matière sont respectées depuis le 1er juillet 2004 et me dresser la liste des S.U.L. Dans la négative, pourquoi cette disposition n’est-elle pas appliquée ?

Réponse de Van Gompel Jacques

On peut regretter une fois de plus qu’un Ministère fédéral ait, sans la moindre consultation des communes et sans en mesurer les effets, pris des mesures lourdes d’implications budgétaires pour celles-ci …

Il est à noter qu’aucune autorité supérieure n’a prévu de subsides en la matière aux communes wallonnes et ce, malgré nos demandes …

Rien qu’une première estimation fait état de 60 à 80.000 € nécessaires uniquement pour la signalisation des S.U.L., somme supérieure à celle inscrite au budget annuel du Service Signalisation.

Nous devons relever également les implications pour la sécurité des cyclistes qui n’ont pas été suffisamment considérées.

Néanmoins, les études de voirie ont commencé depuis plusieurs mois en fonction des disponibilités d’un personnel déjà fortement sollicité et l’option qui a été privilégiée consiste en l’aménagement d’un S.U.L. là où c’est possible dans le cadre des travaux de rénovation et d’aménagement de voirie en cours ou programmés.

Nous travaillons mais en tenant compte des difficultés budgétaires de la Ville de Charleroi et des disponibilités des services de police


Les commentaires sont fermés


aucune annexe



À voir également

Salle du Conseil - © J-M/ Hoornaert

Place Matteotti

Question posée par Monsieur le Conseiller Luc Parmentier Monsieur l’Echevin, Votre majorité a décidé...

Lire la suite

Salle du Conseil - © J-M/ Hoornaert

Sécurité à Lodelinsart

Question posée Monsieur le Conseiller Luc Parmentier Monsieur le Bourgmestre, Je viens d’être...

Lire la suite