Le Vert Pays

Ecolo à Charleroi

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Zones 30 aux abords de toutes les écoles : obligation pour le 1er septembre 2005

  • Luc Parmentier, conseiller communal.

Monsieur le Bourgmestre,

L’arrêté royal du 26 avril 2004 (M.B. 30.4.2004) modifiant l’arrêté royal du 1er décembre 1975 portant règlement général sur la police de la circulation routière et de l’usage de la voie publique impose la délimitation et la mise en œuvre de zones 30 aux abords de toutes les écoles pour le 1er septembre 2005 et encourage à systématiser la délimitation de zones 30 dans toutes les zones de séjour.

Cette obligation s’inscrit dans la volonté de réduire d’au moins 33 % d’ici 2006 et de 50 % d’ici 2010 le nombre de victimes de la route. Il apparaît que beaucoup d’enfants sont victimes de la route sur le chemin de l’école. La plupart des abords d’écoles, s’ils ne concentrent pas la majorité des accidents de circulation impliquant des enfants, sont le lieu où la perception de l’insécurité routière est la plus forte. Il appartient donc au gestionnaire de voirie d’y porter une attention particulière.

Une fois de plus, l’état fédéral impose cette nouvelle disposition sans un financement fédéral et ceci dans un délai très court.

Nous pouvons le regretter mais dura lex sed lex.

J’aimerais connaître l’état d’avancement de ce dossier au niveau de la zone de police locale.

De plus, un dialogue s’est-il instauré entre les écoles (Pouvoir organisateur, direction, conseil de participation, etc..) et notre Police locale ?

Dans l’attente de votre réponse, veuillez recevoir, Monsieur le Bourgmestre, mes carolorégiennes et écologiques salutations.


Webmaster Webmaster ·  21 mars 2009, 11:52

Réponse de Jacques Van Gompel, Bourgmestre

Jacques Van Gompel a expliqué que, bien avant cet Arrêté, la Ville et la Police se sont associées à l’étude de dispositifs visant à sécuriser les abords d’écoles : étranglements de chaussée, îlots, ralentisseurs par exemple. De plus, toutes sont déjà renseignées par un panneau approprié, des marquages au sol et des passages pour piétons.

Reposant désormais sur une obligation légale, les dossiers d’aménagements d’abords d’école seront inscrits en priorité. Mais le travail sera long et coûtera cher à Charleroi. Le Bourgmestre doute qu’il soit terminé au 1er septembre 2005 et regrette qu’une fois de plus, les excellentes intentions du Gouvernement Fédéral ne soient pas accompagnées de moyens permettant aux communes de les appliquer.

aucune annexe



À voir également

Salle du Conseil - © J-M/ Hoornaert

Trafics de drogue et risques de corruption, comment sommes-nous protégés ?

Il n’y a pas une semaine qui passe sans que les trafics de drogue et leurs nuisances fassent...

Lire la suite

Salle du Conseil - © J-M/ Hoornaert

Rénovation du Boulevard Mayence... Et l’information Bordel !

Monsieur l’Echevin, Des panneaux nouvellement plantés annoncent la rénovation du Boulevard Mayence...

Lire la suite