Le Vert Pays

Ecolo à Charleroi

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Wilgaut, go home !

A la suite de ses déclarations scandaleuses à propos de la mendicité dans notre ville, Ecolo Charleroi demande la démission du président du CPAS de Charleroi et appelle le PS à plus de cohérence entre ses discours et ses actes.

  • Luc Parmentier, chef de Groupe au Conseil Communal
  • Jean-Marc Nollet, député fédéral Ecolo

A la veille de la Noël, les déclarations de Michel Wilgaut sur la RTBF radio, selon lesquelles notamment “la mendicité serait un choix de vie”, jettent un trouble et inquiètent les démocrates que nous sommes.

M. Wilgaut croit-il qu’on puisse faire la manche pour son plaisir ? Comment peut-on, quand on se dit démocrate, utiliser de tels simplismes, dignes des pires diatribes anti-démocratiques et flattant les pires égoïsmes ? Depuis quand un président de CPAS a-t-il pour fonction de veiller à la quiétude apparente des rues de sa ville ?

Michel Wilgaut se trompe clairement de combat : ce qu’il faut combattre quand on est responsable politique, qui plus est, président de CPAS et “de gauche”, ce sont les causes de la mendicité… et non pas ce qui n’est que l’expression publique des inégalités que génère notre société de consommation. Après la chasse aux “sans emploi”, concrétisée par le Plan d’accompagnement des chômeurs adopté par le Gouvernement fédéral, le PS de Charleroi montre une nouvelle fois la différence entre les discours et les actes.

En plus de se tromper de combat, M. Wilgaut persiste dans l’erreur, dès lors qu’il n’en est pas à son coup d’essai en matière de communication sur le thème, faisant ainsi chorus avec l’opposition libérale.

Plutôt que de se perdre dans ce discours sécuritaire, nous attendons du président du CPAS de Charleroi qu’il mette en place une politique volontariste et répondant réellement aux situations douloureuses qui conduisent à la mendicité, en veillant à l’accueil des personnes, en travaillant à une meilleure répartition des richesses, en renforçant le réseau social regroupant les associations qui travaillent à Charleroi sur cette problématique. Réfléchir et gloser sur le thème de la mendicité est une chose, agir en est une autre.

Et si le PS attend de la part d’Ecolo Charleroi un soutien par rapport à un arrêté d’interdiction de la mendicité dans nos rues, il se met le doigt dans l’œil. Tout au contraire, nous demandons à M. Wilgaut de venir s’expliquer sur ses propos lors d’un prochain conseil communal et d’envisager sérieusement de démissionner, tant la distance est grande entre son discours et ce qu’on est en droit d’attendre de la part d’un responsable politique dit de “gauche” De même, nous appelons le groupe socialiste au conseil communal à se ressaisir : on ne peut en même temps se poser en chantres de la lutte contre la droite extrême ou d’une plus grande solidarité entre les citoyens et utiliser, ainsi de façon aussi démagogique, un phénomène d’extrême pauvreté qui appelle avant tout la mobilisation de tous les responsables politiques.


Les commentaires sont fermés


aucune annexe



À voir également

Voeux 2018

Vœux 2018 - Une ville pour les Carolos, par les Carolos

Pour les écologistes, il est important que les habitants de la ville participent à sa relance,...

Lire la suite

microphone - © Littleman & www.sxc.hu

Petits fruits… de mon jardin

Ecolo sensibilise la population à une production locale et de qualité, qui fait vivre nos...

Lire la suite