Le Vert Pays

Ecolo à Charleroi

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

L'emploi d'allochtones (non Européens) dans les Administrations et écoles communales - 020503

Question de El Bourezgui Malika

D’après le journal “De Morgen”, le Ministre fédéral, en charge de l’intégration sociale, Christian Dupont (PS), va introduire en 2005 un plan d’action pour contrecarrer le constat selon lequel l’administration emploie peu d’allochtones (non Européens), situation relevée par une récente étude de la KUL.

Force est de constater que dans notre ville, les allochtones (non Européens) employés par les administrations sont pratiquement inexistants par rapport à leur représentativité au sein de notre population, sauf pour les postes d’entretien (nettoyage, etc…). Situation qui se retrouve également dans les écoles communales, en dehors de la présence de professeurs de religion islamique.

Monsieur le Bourgmestre pourrait-il nous éclairer sur l’état de la situation et éventuellement sur les raisons du très faible taux d’engagement d’allochtones (non Européens) ?

Au nom du principe de l’Egalité des Chances, les administrations envisagent-elles de favoriser l’emploi de ces allochtones et renforcer ainsi leur intégration au sein de la société civile ?

L’emploi des personnes handicapées.

L’arrêté royal du 23 décembre 1977 fixe le nombre de personnes handicapées que doivent occuper les provinces, les communes, les associations de communes et les agglomérations de communes. En application de l’article 21, § 3, de la loi du 16 avril 1963, ce nombre est fixé à une unité pour chaque groupe de 55 emplois à prestations de travail complètes prévues au cadre du personnel.

Aussi, conformément à l’arrêté du gouvernement wallon du 14 janvier 1999, les services du gouvernement et les organismes d’intérêt public dont le personnel est soumis au statut des fonctionnaires de la région sont tenus d’occuper, au cours d’une année civile, un nombre de personnes handicapées fixé à deux pour cent et demi de l’effectif prévu au cadre.

Pourriez-vous nous donner une estimation du nombre de personnes handicapées employées par nos communes et éventuellement nous informer des mesures prises pour favoriser leur emploi ?

Réponse de Van Gompel Jacques

Vos deux questions permettent de rappeler que depuis de nombreuses années, notre Ville a inscrit dans le statut du personnel une volonté de non-discrimination selon la race, le sexe, la religion, la langue maternelle, les opinions politique, syndicale ou tout autre opinion, l’origine nationale ou sociale, la fortune, la naissance, l’orientation sexuelle, handicap ou toute autre situation des personnes concernées.

Bien que ne disposant pas des informations statistiques appropriées pour des raisons ethiques bien connues, on peut raisonnablement penser que le profil de notre Ville est dans ce domaine fidèle à celui dressé par le Ministre Dupont. Nous suivrons avec intérêt ses initiatives.


Les commentaires sont fermés


aucune annexe



À voir également

Salle du Conseil - © J-M/ Hoornaert

Place Matteotti

Question posée par Monsieur le Conseiller Luc Parmentier Monsieur l’Echevin, Votre majorité a décidé...

Lire la suite

Salle du Conseil - © J-M/ Hoornaert

Sécurité à Lodelinsart

Question posée Monsieur le Conseiller Luc Parmentier Monsieur le Bourgmestre, Je viens d’être...

Lire la suite