Le Vert Pays

Ecolo à Charleroi

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Non, non, rien n’a changé au PS de Charleroi !

Des pratiques d’un autre temps à la Carolorégienne

Luc Parmentier, Chef de groupe Ecolo au Conseil communal de Charleroi

Après en avoir réclamé à de multiples reprises la mise à disposition de tous les administrateurs, j’ai enfin pu prendre connaissance des conclusions de l’audit sur la société de logement social La Carolorégienne. A leur lecture, je ne peux que constater que les pratiques d’hier ont toujours cours au PS de Charleroi. Celui-ci règne sans partage et sans règles sur un outil qui devrait pourtant être d’abord et avant tout au service des plus faibles. Ce rapport accablant appelle des réponses radicales et rapides, bien loin des discours qui cherchent à noyer le poisson. Ne pas réagir, ce serait à nouveau faire le jeu des ennemis de la démocratie !

Le rapport révèle une gestion préhistorique de cette société qui devrait être de service public. En tant qu’Administrateur Ecolo de la Carolorégienne, dont je suis les Conseils d’administration avec assiduité, je n’ai par exemple jamais été informé de l’audit initial ainsi que de son suivi et j’ai régulièrement dénoncé, comme le font les auditeurs, le rôle d’un Conseil de gestion monocolore qui “décide” et dépossède le Conseil d’Administration pluraliste de la majeure partie de ses attributions.

Aujourd’hui le masque est tombé. Ce manque de transparence, les dépenses indécentes et inconsidérées dénoncées dans l’audit, la satisfaction toujours affichée aujourd’hui par les responsables qui n’y voient pas problème font apparaître au grand jour des attitudes que l’on croyait (qu’on nous promettait !) révolues. Une telle opacité montre que décidément rien n’a changé au PS Carolo. C’est insupportable !

Pour Ecolo, le logement social doit être au service des plus faibles et leur permettre de se loger à un prix accessible, dans les meilleures conditions de sécurité et de confort. Sa gestion doit être des plus rigoureuses, tant en matière de dépenses que de règles d’attribution des logements. On en est loin du compte à Charleroi.

C’est la raison pour laquelle, j’ai demandé par écrit en date du 31 août 2005 au Président de la Carolorégienne, Monsieur l’Echevin Liesse, de mettre en urgence à l’ordre du jour du prochain Conseil d’Administration les conclusions de cet audit. A l’heure d’aujourd’hui, ce courrier reste toujours sans réponse.

Pour Ecolo, les principaux responsables politiques gestionnaires de cette société, Messieurs Liesse, Despiegeleer, Van Bergen et consorts, doivent aujourd’hui rendre des comptes. Il est plus que temps de remettre les pendules à l’heure pour travailler sur des bases enfin saines. Ne pas réagir rapidement et drastiquement face à de tels faits, ce serait faire le jeu des ennemis de la démocratie. Si le PS ne le fait, Ecolo ne manquera de le rappeler à ses responsabilités.


Les commentaires sont fermés


aucune annexe



À voir également

Voeux 2018

Vœux 2018 - Une ville pour les Carolos, par les Carolos

Pour les écologistes, il est important que les habitants de la ville participent à sa relance,...

Lire la suite

microphone - © Littleman & www.sxc.hu

Petits fruits… de mon jardin

Ecolo sensibilise la population à une production locale et de qualité, qui fait vivre nos...

Lire la suite