Le Vert Pays

Ecolo à Charleroi

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Dossier de la goudronnerie Robert à Ransart

Suite aux révélations inquiétantes de la RTBF et face à la molesse du Ministre Lutgen :
Ecolo veut la transparence et des mesures immédiates de protection des riverains

  • Jean-Marie Depuits, Secréaire régional
  • Xavier Desgain, Secrétaire de la locale Écolo de Charleroi

Après la diffusion par la RTBF de la liste noire de la Spaque sur les sites pollués en Wallonie, parmi lesquels figure la goudronnerie Robert à Ransart, qui présente “des risques graves pour la santé des riverains “, Ecolo Charleroi s’inquiète du fait que les riverains ne disposent d’informations claires sur ces risques. Au-delà de la demande d’une réelle transparence, Ecolo réclame des mesures rapides pour la protection de la santé des riverains. Les mandataires verts, tant au Conseil Communal qu’au Parlement wallon, porteront ce sujet à l’ordre du jour des assemblées démocratiques concernées.

De nombreux autres sites de la région sur lesquels les écologistes sont déjà intervenus à de nombreuses reprises figurent dans la liste des sites prioritaires et devraient faire rapidement l’objet d’un assainissement du sol : le site Carder, entre Montigny-le-Tilleul et Marchienne, le champ de Beaumont à Monceau, le site Boma entre Couillet et Châtelet, et les anciens sites sidérurgiques Allard et Léonard Gilleaux à Marchienne-au-Pont par exemple. Ecolo souhaite également que pour ces dossiers, toute la transparence soit faite et que les riverains soient informés rapidement des risques pour leur santé.

Cette pollution mise au jour n’est qu’un signe du très lourd héritage d’une politique de gestion des déchets et de l’environnement légère et à court terme, dénoncée par les écologistes, et qui a généré des coûts cachés sur les plans environnemental et sanitaire, lesquels éclatent aujourd’hui au grand jour.. La gravité des conséquences de ce passé est proportionnelle à l’incurie dont ont fait preuve les pouvoirs publics jusqu’en 2000, moment où, notamment sous l’impulsion des écologistes, l’arc-en-ciel wallon a initié une véritable politique en la matière, visant tant l’assainissement des sols pollués que la prévention des pollutions et le suivi des risques environnementaux sur la santé.

Pour Ecolo, il est urgent de poursuivre ce travail, ce à quoi les Ministres Lutgen, Antoine et Vienne, par leurs hésitations, par leur jeu de ping pong notamment avec la Spaque, par la modification du décret “sols” wallon rendant la priorité à l’assainissement visuel, semblent peu enclin à s’attacher. De même, un peu de volontarisme des autorités locales serait bienvenu. C’est pourquoi les Conseillers Ecolo de Charleroi ne manqueront pas de porter le sujet à l’ordre du jour du prochain Conseil communal  :

Quelle est la dangerosité réelle du site de l’ancienne goudronnerie de Ransart ?, Quelles sont les mesures à prendre pour protéger la santé des riverains et pour réhabiliter ces sites ?, Dans quels délais seront-elles mises en œuvre ?, Avec quelle participation des uns et des autres, comment les riverains seront-ils informés et comment sera assuré le suivi de leur santé ?, sont autant de questions auxquelles Ecolo exige des réponses !


Les commentaires sont fermés


aucune annexe



À voir également

Voeux 2018

Vœux 2018 - Une ville pour les Carolos, par les Carolos

Pour les écologistes, il est important que les habitants de la ville participent à sa relance,...

Lire la suite

microphone - © Littleman & www.sxc.hu

Petits fruits… de mon jardin

Ecolo sensibilise la population à une production locale et de qualité, qui fait vivre nos...

Lire la suite