Le Vert Pays

Ecolo à Charleroi

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Conflits sociaux - Le seul point noir dans notre région: le TEC-Charleroi!

Auteur de Courriers du CRISP, le dernier était consacré à la grève de Splintex-Fleurus, Michel Capron a consacré ses recherches les plus récentes aux conflits dans les entreprises. Dernièrement, la Faculté ouverte de politique économique et sociale de l’UCL organisait un colloque sur le thème du “Syndicalisme, concertation et conflit.” C’était l’occasion pour Michel Capron de tordre le cou d’un vieux canard: on ne compte pas plus de grèves en Wallonie qu’en Flandre.

Les journées de grève en Belgique sont moins nombreuses que celles relevées, en moyenne, dans les autres pays de l’Union européenne. Certes, Charleroi et Liège, dans les années 70-80, ont connu des conflits sociaux longs et difficiles, ils résultaient des crises de l’acier, du verre, du charbon même. C’était des grèves pour conserver son travail.

Aujourd’hui, à Charleroi, où l’emploi a littéralement fondu en vingt ans, les grèves sont plus rares, elles n’entraînent plus de réaction de solidarité, “la conjoncture est évidemment différente”, souligne Michel Capron. Il épingle cependant les conflits récents en aéronautique avec une grève assez longue chez Sabca où mêmes les employés ont arrêté le travail. Des actions plus ponctuelles à la Sonaca avec des syndicats “évitant la grève au finish, se bornant à poser les bonnes questions à la direction à propos des risques de délocalisation”, souligne encore notre interlocuteur.

Les travailleurs de Charleroi, c’est évident, ne pratiquent pas la gréviculture. Cependant, pour Michel Capron, le TEC carolo vit une situation conflictuelle quasi permanente et, pour lui, elle n’est pas liée qu’à la seule insécurité des chauffeurs. “Il y a là un problème de relations sociales entre direction et chauffeurs. À mon avis, conclut-il, les conditions de travail des chauffeurs ne sont pas assez prises en compte par la direction.”


Les commentaires sont fermés


aucune annexe



À voir également

Didier Albin, Le Soir, 10 mars 2016, édition Hainaut, p. 24

Charleroi: le stand de tir en infraction avec la réglementation environnementale

Les policiers de la zone s’entraînent dans une infrastructure non conforme.

Lire la suite

Didier Albin, l'Avenir (édition entre-Sambre-et-Meuse), 2 février 2016, p. SM 11

Toutes les motions d’Écolo recalées

Aucun des projets de motion inscrits à l’ordre du jour par le groupe Écolo de l’opposition n’a été mis au vote. Explications.

Lire la suite