Le Vert Pays

Ecolo à Charleroi

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Ecolo propose à l'opposition démocratique de Charleroi de former un "collège alternatif de service public" (shadow cabinet)

  • Xavier Desgain, Secrétaire de la locale Écolo de Charleroi, tête de liste
  • Jean-Marc Nollet, Député fédéral

Ecolo Charleroi n’a eu cesse de mettre à jour les pratiques inacceptables de la majorité absolue socialiste. Que l’on songe au travail d’Anne Cattiez au sein de l’asbl DIAPASON ou à celui de Luc Parmentier au sein de “La Carolo”.

Aujourd’hui, après la “multiplication des affaire”, et vu l’absence de “gestes forts”, nous devons constater (et condamner) que le PS - qu’il soit carolo ou fédéral - n’a manifestement pas pris conscience de l’ampleur de la crise de confiance qu’il a provoquée vis-à-vis des institutions démocratiques et de ses conséquences qu’il fait porter à tous les habitants de Charleroi.

Nous devons également constater que le PS a refusé notre proposition de désigner un commissaire spécial chargé d’animer un Collège ouvert aux chefs de file de l’opposition et de réaliser un audit généralisé sur le fonctionnement des institutions communales.

Face à cette absence de réelle prise de responsabilité de la majorité absolue socialiste et face à ce double refus, ECOLO estime que plus que jamais l’opposition démocratique doit s’organiser et prendre ses responsabilités. Il faut donc aller plus loin que la proposition faite par Ecolo en mars dernier de travail en commun sur des dossiers précis.

Concrètement, en terme de renforcement de l’organisation de l’opposition, nous proposons au CDH et au MR de former au plus vite et ensemble un “Collège alternatif de service public” (shadow cabinet dans la terminologie anglo-saxonne) jusqu’à la date des élections communales.

Ce collège aurait pour missions exclusives :

  • Entrer en contact avec les forces vives et les représentants de la société civile pour établir un canevas commun d’exigences pour transformer la gestion de notre ville.
  • Elaborer avec la participation active des forces vives et les représentants de la société civile, un plan d’action pour l’avenir de Charleroi.
  • Contrôler les décisions et prises de position des échevins issus de la majorité absolue socialiste.
  • Contribuer à faire la clarté sur la situation (notamment financière) de la Ville de Charleroi (exercice d’inventaire généralisé).
  • Veiller à la bonne tenue des élections du 8 octobre et notamment à ce que de larges débats publics contradictoires se tiennent dans toute la Ville.

Dans ce collège alternatif, Ecolo entend porter prioritairement, avec le soutien de la société civile, les dossiers sociaux (emploi, logement, qualité de l’aide sociale, sécurité d’existence) et environnementaux (propreté, qualité de l’air et qualité de la vie dans les quartiers, mobilité) et renforcer la participation du citoyen dans les processus de décision de la ville.

Cette proposition est un signal clair mais ne présage en rien de ce qui se construira après le 8 octobre.


Les commentaires sont fermés


aucune annexe



À voir également

Voeux 2018

Vœux 2018 - Une ville pour les Carolos, par les Carolos

Pour les écologistes, il est important que les habitants de la ville participent à sa relance,...

Lire la suite

microphone - © Littleman & www.sxc.hu

Petits fruits… de mon jardin

Ecolo sensibilise la population à une production locale et de qualité, qui fait vivre nos...

Lire la suite