Le Vert Pays

Ecolo à Charleroi

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Elections Communales – Charleroi - Les trois piliers de l'alternative Ecolo

Pour Xavier Desgain, la politique doit repartir des quartiers

Sans trop en rajouter, Ecolo rappelle qu’il n’a pas attendu les affaires pour pratiquer « la politique vraiment autrement ». C’est d’ailleurs le premier des trois axes de son programme électoral communal, partition rythmée par le leitmotiv de l’alternative.

Les Verts entendent ainsi faire fonctionner la démocratie conviviale. Pour eux, Charleroi travaille à l’envers. « Il ne faut pas déterminer d’avance un budget participatif pour un éventuel projet, mais d’abord discuter avec les gens de projets et puis envisager le budget nécessaire », explique Xavier Desgain. Des projets qui pourraient notamment être débattus dans les assemblées et les conseils de quartier. Dans le même registre, Ecolo défend le recours au référendum à l’échelle des quartiers ou pour les projets majeurs, tel que l’E420 (dédoublement de la nationale 5). « Il faut aussi limiter les conflits entre intérêts privés et publics pour les mandataires et les fonctionnaires », insiste la tête de liste, plaidant pour l’instauration d’un code de déontologie.

« Il faut repartir du quartier pour recréer du lien social », estime Xavier Desgain. Un quartier où la Ville doit assurer la propreté et où l’écologie pourrait trouver sa place par le biais, notamment, du chauffage urbain non polluant (réseau de chauffage collectif). Pour Ecolo, la Ville doit jouer un rôle moteur dans les changements de mode de vie, en informant sur la manière d’économiser les énergies et d’obtenir les primes publiques prévues à cet effet. Et montrer l’exemple, en imposant notamment aux nouveaux projets (comme celui de Foruminvest) des performances énergétiques.

Enfin, s’il constate également qu’il manque 200 policiers à Charleroi, le troisième parti de la ville (six élus) n’entend pas verser dans le sécuritaire. « Ces agents supplémentaires doivent en priorité être dirigés vers les quartiers. » Ses revendications portent plutôt sur la sécurité d’existence : Ecolo suggère un contrôle des prix et de la qualité des logements ou l’obligation d’accorder un autre toit avant d’autoriser une expulsion.

Les Verts ajoutent encore une série de propositions pour une ville ouverte aux immigrés et aux handicapés, pour une société de l’égalité des chances et des sexes.


Les commentaires sont fermés


aucune annexe



À voir également

Didier Albin, Le Soir, 10 mars 2016, édition Hainaut, p. 24

Charleroi: le stand de tir en infraction avec la réglementation environnementale

Les policiers de la zone s’entraînent dans une infrastructure non conforme.

Lire la suite

Didier Albin, l'Avenir (édition entre-Sambre-et-Meuse), 2 février 2016, p. SM 11

Toutes les motions d’Écolo recalées

Aucun des projets de motion inscrits à l’ordre du jour par le groupe Écolo de l’opposition n’a été mis au vote. Explications.

Lire la suite