Le Vert Pays

Ecolo à Charleroi

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Un bureau d'éthique à Charleroi

Le bureau d’éthique et de déontologie voulu par les autorités communales, et qui sera présidé par Jean-Claude Lacroix, président honoraire du tribunal de première instance de Charleroi.

Comme l’a rappelé le bourgmestre Léon Casaert, il s’agira d’une instance de recommandation voulue par la nouvelle majorité, et qui se penchera sur les principes à faire adopter tant par les élus que par le personnel communal. Le bureau d’éthique et de déontologie sera également chargé de prêter son concours à l’élaboration de normes communales en matière d’éthique et de déontologie.

Le président de cette nouvelle instance, Jean-Claude Lacroix, a rappelé qu’un tel bureau existait à Anvers, et que le bureau de Charleroi se composait de sept membres, venus d’horizons différents, mais qui représentent tous une profession au sein de laquelle existe une déontologie : Pierre Cuisinier, ancien administrateur-délégué de Caterpillar ; Olivier Collot, ancien journaliste, Josiane Doumont, actuel bâtonnier de l’Ordre des avocats de Charleroi ; Jean-Pol Beauthier, médecin légiste ; Philippe Scieur, vice-recteur de la Fucam et Thierry Castagne, directeur général adjoint d’Agoria.

Il ne s’agira pour eux de juger, mais d’édicter des règles et de remettre des recommandations, et de réagir à des comportements qui pourraient poser question.

L’échevin Chastel a également insisté sur le rôle que doit jouer ce bureau d’éthique, qui constitue une étape importante de la “nouvelle gouvernance”, telle qu’elle avait été voulue entre les différents partis démocratiques quand avait été mis au point un “Livre blanc” qui en établissait les objectifs. Il s’agit de “transposer les contraintes en autant d’opportunités”, a souligné pour sa part Jean-Jacques Viseur, avant de remarquer que Charleroi était la première ville wallonne à se doter d’un tel bureau.

Le bureau d’éthique et de déontologie remettra un rapport annuel aux autorités communales, dont il se veut par ailleurs entièrement indépendant.


Les commentaires sont fermés


aucune annexe



À voir également

Didier Albin, Le Soir, 10 mars 2016, édition Hainaut, p. 24

Charleroi: le stand de tir en infraction avec la réglementation environnementale

Les policiers de la zone s’entraînent dans une infrastructure non conforme.

Lire la suite

Didier Albin, l'Avenir (édition entre-Sambre-et-Meuse), 2 février 2016, p. SM 11

Toutes les motions d’Écolo recalées

Aucun des projets de motion inscrits à l’ordre du jour par le groupe Écolo de l’opposition n’a été mis au vote. Explications.

Lire la suite