Le Vert Pays

Ecolo à Charleroi

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Démission de trois échevins

  • Luc Parmentier, Chef du groupe Ecolo au Conseil communal

Monsieur le Bourgmestre,

En mars 2007, j’avais commencé mon intervention en disant : Tragédie de la Ville de Charleroi, Acte 3 ou acte 4 scène 2 : A Charleroi, la vie politique est un éternel recommencement !

Après, 4 Echevins, 1 Bourgmestre, 1 Secrétaire Communal, 1 Receveur Communal et quelques fonctionnaires, nous devons acter, ce soir, la démission de 3 nouveaux Echevins.

Cependant, je ne voudrais pas faire d’amalgame entre les deux types de démission que ces ex Echevins nous présentent ce vendredi soir.

D’un côté, nous avons deux ex Echevins MR : Philippe Sonnet et Olivier Chastel qui, après 7 mois de concubinage, viennent de faire le constat que la vie commune avec de vieux célibataires ayant gardé leurs bonnes anciennes habitudes de la majorité socialiste absolue sortante était impossible.

Nous avions dit à l’époque que le principe de précaution aurait du être appliqué au moment de la signature du pacte de majorité conclu la nuit même des dernières élections communales. A peine l’encre de ce contrat était-elle séchée que la justice rattrapait l’ancien bourgmestre, 7 mois plus tard c’est le 1er Echevin de l’ancienne majorité qui fait office de fusible. L’ennui pour la majorité XL restante c’est que sur le tableau électrique de sa nouvelle gouvernance, il reste deux fusibles d’importance. La justice nous dira, sans doute, bientôt si ces fusibles étaient shuntés.

Loin de moi l’idée de me substituer au pouvoir judiciaire mais il est plus que temps que le Parti Socialiste arrête de chanter tel les carabiniers d’Offenbach dans l’opérette Brigands : “Nous sommes les carabiniers, la sécurité des foyers. Mais par un merveilleux hasard, au secours des particuliers, nous arrivons toujours en retard.” Pour la petite histoire, cette opérette fera partie de la programmation du PBA dans le cadre de son 50ème anniversaire.

Pour ECOLO, on ne peut pas rénover Charleroi avec ceux-là même qui l’ont conduite dans l’impasse.

Apparemment, le MR est arrivé aux mêmes conclusions que nous. Dommage qu’ils soient arrivés à ces conclusions aussi tard !

Pour la crédibilité de notre Ville, pour laver ce passé, pour redémarrer sur de bonnes bases, nous demandons, comme depuis le début des “affaires”, que toutes celles et ceux qui ont été complices de la gestion catastrophique de la Ville, même si la justice n’a émis aucun avis, en tirent dès à présent les conclusions et cèdent leur place !

Car il ne faut pas oublier que derrière ce drame, se trouvent des hommes et des femmes qui se demandent ce qu’ils deviendront demain : nous pensons aux travailleurs de la Ville de Charleroi qui se sentent grugés par les révélations faites toutes ces années et qui en aucun cas ne pourraient faire les frais des affres de la gestion passée. Nous pensons aussi à tous les habitants de Charleroi pour qui, il est grand temps que notre Conseil se mette réellement au travail dans des projets de sécurité, de propreté, mais également de politique de logement, de politique culturelle et autre.

En tout cas, vous pouvez comptez sur ECOLO pour être sur votre chemin et toujours vous rappeler vos devoirs en la matière…

Je vous remercie de votre écoute.


Les commentaires sont fermés


aucune annexe



À voir également

Salle du Conseil - © J-M/ Hoornaert

Passation

Monsieur le Bourgmestre, Depuis le mois de décembre 2006, trois mains, immenses, de 9 m de haut...

Lire la suite

Salle du Conseil - © J-M/ Hoornaert

Affichage électoral

Monsieur le Bourgmestre, Les élections communales et provinciales viennent de se terminer....

Lire la suite