Le Vert Pays

Ecolo à Charleroi

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Un "kern" qui dérange

Vers un nouveau projet de rapprochement des intercommunales ICDI-Igretec. Le dossier a été évoqué lors d’une réunion clandestine sous la houlette de Jean-Jacques Viseur.
Ecolo voit rouge.

  • Auteur : Didier Albin
  • Source : Le Soir

Adosser l’intercommunale de collecte et de destruction des immondices de Charleroi (ICDI) à Igretec dans un souci d’efficacité opérationnelle ; mettre en place une collaboration durable entre les deux structures au niveau de services stratégiques à l’instar des achats, de la comptabilité comme après l’arrestation de l’ancien président Lucien Cariat et du directeur financier Christian Blondeel : le projet a été évoqué lors d’une réunion restreinte convoquée par le bourgmestre CDH Jean-Jacques Viseur.

Seuls les partis de la majorité y ont participé, à travers la présence d’administrateurs, membres du comité de gestion et leaders politiques soigneusement choisis. Cette réunion clandestine, en marge des instances officielles, était animée par le directeur général d’Igretec Marc Debois et le coordinateur de l’audit externe de l’ICDI, de la société Comase. En mai 2006, au terme de la mise à jour de dysfonctionnements dans le management de l’entreprise publique de traitement des déchets, la Comase avait été chargée d’établir un rapport sur la gestion de l’ICDI. Elle y avait consacré quatre mois. C’est au titre d’expert, nous revient-il, qu’elle a été associée à ce « kern ».

Dans une question d’actualité qu’il posera ce lundi au prochain conseil communal, le mandataire écologiste Xavier Desgain entend revenir sur un mode de gouvernance qu’il juge « peu transparent. Aux relents de vieilles pratiques qu’on croyait balayées », commente-t-il. « Je souhaite connaître le point de vue de notre bourgmestre sur ce dossier mais également les titres et mandats sous lesquels il a pu le défendre. »

Accessoirement, Xavier Desgain constate que si les verts n’ont pas été conviés à cette rencontre secrète, le directeur général de l’ICDI était aussi absent.

Le conseiller communal Écolo veut ainsi savoir quels critères ont régi la participation. Le conseiller communal attend la réponse de pied ferme. « Par deux fois, le bourgmestre a refusé de débattre de l’avenir de notre intercommunale de traitements des déchets en séance publique. Une fois pour des questions de forme, une autre parce que selon lui la Ville de Charleroi n’était pas compétente. Même si elle dispose d’une majorité de voix au sein de l’ICDI, Jean-Jacques Viseur nous avait opposé que la discussion devait s’organiser en conseil d’administration. » Xavier Desgain veut faire la lumière. À suivre.


Les commentaires sont fermés


aucune annexe



À voir également

Didier Albin, Le Soir, 10 mars 2016, édition Hainaut, p. 24

Charleroi: le stand de tir en infraction avec la réglementation environnementale

Les policiers de la zone s’entraînent dans une infrastructure non conforme.

Lire la suite

Didier Albin, l'Avenir (édition entre-Sambre-et-Meuse), 2 février 2016, p. SM 11

Toutes les motions d’Écolo recalées

Aucun des projets de motion inscrits à l’ordre du jour par le groupe Écolo de l’opposition n’a été mis au vote. Explications.

Lire la suite