Le Vert Pays

Ecolo à Charleroi

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Au-delà des mesures répressives, quels sont les moyens pour l'accompagnement et le traitement des toxicomanes

  • Malika El Bourezgui, Conseillère communale

Monsieur le Bourgmestre,

Ces derniers temps, la police fédérale de Charleroi a procédé à plusieurs arrestations de dealers et démantelé des réseaux de trafics de drogue avec des prises importantes de stupéfiants.

Nous ne pouvons que féliciter vivement et soutenir ces actions que nous étions en droit d’attendre d’une police efficace et professionnelle.

Manifestement, il ressort une volonté de vouloir reprendre le terrain trop longtemps négligé au profit de vendeurs de la déchéance humaine particulièrement à Marchienne et rue Turenne à Charleroi.

La note de politique fédérale en matière de drogue souligne l’importance d’une politique intégrée locale comprenant tous les secteurs que ce soit le social, l’assistance, la police, la justice, les autorités administratives. Dans ce contexte, plusieurs questions peuvent être posées. Quel est le rôle actuel de ces organismes ? Dans quelle mesure collaborent-ils ? Il est évident que pour apporter une réponse à ces questions, une recherche basée sur une approche pluridisciplinaire est requise.

A côté des actions répressives nécessaires, pourriez-vous me dire, Monsieur le Bourgmestre, quelles actions comptez-vous mener pour développer et renforcer l’assistance et l’accompagnement pour la réinsertion sociale et professionnelle des personnes toxicomanes parmi lesquelles un nombre croissant sont en errance ?

Qu’en est-il de l’information et des actions préventives auprès :

  • des jeunes décrits comme “groupes à risques”.
  • des adultes : parents, éducateurs et enseignants en relation privilégiée avec eux ?

Pouvez-vous me dire également quelles sont les mesures mises en œuvre pour assurer la protection des enfants de parents toxicomanes vivant dans des espaces déstructurés, violents et chaotiques ainsi que pour les parents qui subissent la violence de leurs enfants toxicomanes en crise ?

Je vous en remercie.


Les commentaires sont fermés


aucune annexe



À voir également

Salle du Conseil - © J-M/ Hoornaert

Trafics de drogue et risques de corruption, comment sommes-nous protégés ?

Il n’y a pas une semaine qui passe sans que les trafics de drogue et leurs nuisances fassent...

Lire la suite

Salle du Conseil - © J-M/ Hoornaert

Rénovation du Boulevard Mayence... Et l’information Bordel !

Monsieur l’Echevin, Des panneaux nouvellement plantés annoncent la rénovation du Boulevard Mayence...

Lire la suite