Le Vert Pays

Ecolo à Charleroi

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Même cause, même effet ! Inculpation de la chef de zone de Charleroi : traitement identique aux autres

Remettre sur les rails un service de Police qui doit faire face à un travail énorme et qui doit si souvent travailler avec des bouts de ficelle

  • Luc Parmentier, Chef de groupe Écolo au Conseil communal
  • Xavier Desgain, Secrétaire politique de la locale Ecolo de Charleroi
Justice

La locale écolo de Charleroi a pris connaissance de l’inculpation de la chef de zone de Charleroi, Francine Biot, dans le cadre de l’affaire du Marché public relatif à la reconstruction du commissariat de Marcinelle et de la décision du collège de Police de ne prendre aucune mesure à son égard avant ce lundi 23 juin 2008, malgré l’importance des fonctions qu’elle exerce au sein de la zone de Police.

Tout en respectant les droits de l’intéressée à être entendu et en gardant à l’esprit la présomption d’innocence, la locale écolo de Charleroi demande à la majorité XXL d’être cohérente avec les décisions qu’elle a prises à propos du secrétaire communal, du secrétaire communal adjoint, du receveur communal ou du directeur ff des bâtiments impliqués dans les affaires.

La mise en œuvre de la bonne gouvernance à Charleroi impose en effet dans ce cas une égalité de traitement administratif entre toutes les personnes inculpées, dans l’attente du jugement qui sera rendu par les instances judiciaires.

La majorité XXL devrait dès demain mettre en œuvre en partenariat avec le Ministère de l’intérieur un audit généralisé de la zone de Police afin de remettre sur les rails un service de Police qui doit faire face à un travail énorme et qui doit si souvent travailler avec des bouts de ficelle.

L’inculpation d’un haut dirigeant de la police de Charleroi ne doit pas faire oublier que, dans cette zone, des policiers font leur devoir et mènent à bien leurs missions dans des conditions difficiles qu’ils dénoncent depuis trop longtemps (locaux insalubres, charroi déclassé, sous-effectif, etc…).

Ironie du sort, ce vendredi, le Bourgmestre tenait une conférence de presse intitulée : « Criminalité à Charleroi : Des bons chiffres et des efforts à poursuivre ».
En guise de conclusion de la présentation des résultats chiffrés de l’activité policière et judiciaire des cinq premiers mois de l’année, le Procureur du Roi de Charleroi disait : “Il n’y a pas de solutions miracles, mais pas de fatalisme non plus : il faut travailler et poursuivre les efforts car, même si les chiffres sont bons, ils ne doivent pas nous faire oublier qu’ils le sont moins, à Charleroi, que dans le reste du Pays”.

Au boulot !


Les commentaires sont fermés


aucune annexe



À voir également

Voeux 2018

Vœux 2018 - Une ville pour les Carolos, par les Carolos

Pour les écologistes, il est important que les habitants de la ville participent à sa relance,...

Lire la suite

microphone - © Littleman & www.sxc.hu

Petits fruits… de mon jardin

Ecolo sensibilise la population à une production locale et de qualité, qui fait vivre nos...

Lire la suite