Le Vert Pays

Ecolo à Charleroi

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Zones commerciales : Un peu plus de coordination SVP

Pendant que le collège communal discute et fait étudier, les promoteurs placent leurs pions, au détriment des intérêts collectifs des carolos, ce qui est inacceptable.

  • Luc Parmentier, Chef de groupe Écolo au Conseil communal
  • Xavier Desgain, Secrétaire politique de la locale Ecolo de Charleroi
Monopoly

La locale écolo de Charleroi a pris connaissance avec intérêt et satisfaction des conclusions de l’étude sur les perspectives de développement des surfaces commerciales dans la région de Charleroi.

Les conclusions générales de cette étude confirment les positions prises par les écologistes carolos sur les trop nombreux projets de grandes surfaces commerciales de Charleroi en indiquant très logiquement qu’il n’y a pas de place pour tous les projets nourris par les promoteurs. Cette étude conclut également que s’il y a une place pour un nouveau projet, c’est au centre ville qu’il doit être implanté, ce qui rejoint en tout point la position de la locale écolo de Charleroi, position déjà exprimée au travers d’une motion contre le projet Citadella, rejetée par la majorité XXL, position aussi exprimée par les votes négatifs sur les projets commerciaux défendus par la majorité communale, notamment sur le territoire de Gosselies.

Il est donc grand temps que la majorité XXL balise fermement le développement du commerce à Charleroi, afin de stopper la dégradation de plus en plus visible du centre ville et afin d’assurer un bon équilibre des fonctions économiques, sociales, d’enseignement et d’habitat sur Charleroi. La dispersion des études commandées par la majorité XXL sur le centre ville et l’absence de fil conducteur entre et à l’intérieur même de ces études cache mal les divisions à l’intérieur de la majorité XXL et fait craindre le pire aux écologistes carolos.

Pendant que le collège communal discute et fait étudier, les promoteurs placent leurs pions, au détriment des intérêts collectifs des carolos, ce qui est inacceptable.

Par ailleurs, écolo regrette le disfonctionnement du relais ville et la région. Ainsi, lundi soir au conseil communal, écolo a dénoncé l’adoption d’un avenant à l’étude sur l’avenir de la zone du palais des expositions, avenant notamment destiné à collecter les données sur les commerces carolos pour un montant de 2500 euros. Manifestement, le relais CDH entre ville et région n’a pas fonctionné, puisque toutes ces données ont été rendues publiques le lendemain. Cette absence de relais coûtera donc 2500 euros aux carolos, ce qui est inadmissible.


Les commentaires sont fermés


aucune annexe



À voir également

Voeux 2018

Vœux 2018 - Une ville pour les Carolos, par les Carolos

Pour les écologistes, il est important que les habitants de la ville participent à sa relance,...

Lire la suite

microphone - © Littleman & www.sxc.hu

Petits fruits… de mon jardin

Ecolo sensibilise la population à une production locale et de qualité, qui fait vivre nos...

Lire la suite