Le Vert Pays

Ecolo à Charleroi

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Travaux du tram

Grâce aux verts, un tout premier pas vers des déplacements plus faciles pour tous.

  • Xavier Desgain, Secrétaire politique de la locale Ecolo de Charleroi
Métro de Charleroi - Gare du Sud

Dans les villes modernes, la priorité aux transports en commun est une réalité. Dans le quotidien, c’est tellement facile, agréable et rapide que la voiture peut souvent rester au garage. Pour aller à l’école, au cinéma, retrouver des amis, revenir du travail, aller au stade, au restaurant, tout y est plus simple et plus sûr en transports en commun. Des villes comme Freiburg en Brisgeau, Hasselt ou Strasbourg nous montrent que c’est un vrai plaisir.

Moins utiliser sa voiture, ne plus faire le coûteux plein plusieurs fois par semaine, ne pas perdre des heures dans les bouchons, se laisser conduire, profiter de la tranquillité des piétonniers et des artères sillonnées par les bus et les trams fréquents, c’est génial.

Dans ces villes, le succès est immédiat : centre plus vivant, meilleure qualité de l’air, moins d’accidents et plus grand calme.

Avec le ministre Daras, écolo a posé les premières pierres de cette politique. Nous avons éliminé l’ancienne philosophie métro, trop coûteuse et inadaptée. Ecolo a décidé de compléter les lignes métro enterrées existantes par le tram en surface et en site propre comme à Strasbourg. Le tram est mieux adapté à Charleroi, le passage en surface plus convivial et plus sûr. Les budgets sont plus légers et la construction plus rapide. Les travaux qui commencent sont un tout premier pas dans ce sens.

Ecolo a aussi fait réaliser en 2003 un plan de mobilité sur Charleroi. Ce plan devrait améliorer votre mobilité dans votre quartier afin de faciliter et sécuriser vos déplacements à pied ou en vélo. Sur les grands axes routiers, comme la nationale 5 entre Couillet queue et le centre ville, le plan donne la priorité aux bus sur des sites propres. Enfin, le développement de lignes en périphérie (Couillet-Montignies-Gilly-Lodelinsart par exemple) est proposé.

Nous regrettons que ce plan de mobilité ne soit pas mis en œuvre par le TEC, le MET et les autorités communales, alors qu’il a été concerté avec eux ! Sans les mesures qu’il contient, sans consultation des habitants, sans moyens financiers supplémentaires de la région wallonne pour assurer des fréquences de passage des bus et des trams beaucoup plus attractives en semaine, en soirée et le week-end, vous devrez continuer à prendre votre voiture pour chaque déplacement en ville, perdre de l’argent et perdre du temps dans les bouchons. C’est inacceptable.

La nouvelle ligne de tram vers Gosselies (à prolonger sur l’aéropôle) et la boucle centrale ne constituent qu’une petite partie des éléments qui favoriseront votre mobilité douce. Seul un plan plus global, avec les budgets de fonctionnement plus élevés, permettra de réellement améliorer votre mobilité et votre environnement. Et pourquoi pas donner tout de suite la priorité aux bus, dès le début des travaux du tram, sur des lignes renforcées pour réellement faciliter votre accès au centre ville ?

Article publié dans Charleroi Magazine, septembre 2008, p. 36.


Les commentaires sont fermés


aucune annexe



À voir également

Carte blanche - opinion - © http://www.sxc.hu

Un quartier difficile en plein centre-ville

Depuis plus de vingt ans, la Ville-Haute est pointée du doigt. De la rue Turenne en passant par la...

Lire la suite

Carte blanche - opinion - © http://www.sxc.hu

En route vers la COP21 à Paris!

Charleroi doit se fixer des objectifs plus ambitieux dans la réduction des émissions de gaz à effet...

Lire la suite