Le Vert Pays

Ecolo à Charleroi

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Ecolo Charleroi trouve la majorité indécise et incapable

La locale Ecolo Charleroi a présenté ses voeux et ses critiques vendredi à Charleroi, rappelant les reproches qu’elle fait à la majorité PS-MR-cdh, baptisée « majorité XXL » par les Verts. Ils évoquent l’indécision permanente de cette majorité, son incapacité à gérer l’urgence, et l’absence de participation.

Rénovations, marchés publics, urgences et soucis prévisibles

Le bilan a été dressé notamment par Luc Parmentier, chef de groupe au conseil communal, et par Xavier Desgain, tête de liste à la Région.
Ils ont évoqué l’indécision dont la majorité XXL, disent-ils, fait preuve tant en matière d’implantations commerciales que pour le métro, le campus technologique, la gare de Gosselies, ou encore l’avenir du Palais des Expositions ou la rénovation de la Porte Ouest.

De même, pour Ecolo, la tripartite ne parvient manifestement pas à gérer les urgences, pas plus que le prévisible, qu’il s’agisse de pannes de chaudières dans les écoles, de la Fête du Mouton, des marchés publics ou du fonctionnement des services communaux.
Pour ce qui concerne les marchés publics, Ecolo demande qu’une gestion prévisionnelle soit mise en place et qu’on puisse répondre dans les délais les plus brefs aux situations d’urgence, ce qui n’est pas le cas actuellement, estiment les Verts.

Mauvaise gestion de la Ville

Ils disent aussi que l’actuelle manière de gérer la Ville est démobilisatrice, tant pour les fonctionnaires communaux que pour la population : ils relèvent l’absence d’un organigramme, le manque de soutien des échevins à leurs fonctionnaires, la faiblesse du budget participatif et la consultation du citoyen trop peu pratiquée.

En matière environnementale, Ecolo Charleroi réclame aussi une vue cohérente de l’organisation du territoire. Le parti d’opposition cite notamment la construction du futur stade de football, en rappelant sa proposition du site de Marchienne-au-Pont, qui doit faire l’objet d’une dépollution, et dont la rénovation permettrait de mieux équilibrer l’aménagement urbain.

Le CPAS, pas la panancée non plus

Ecolo regrette qu’on semble vouloir privilégier de manière quasi exclusive le nord de la ville, pour tout ce qui concerne sa rénovation. Abordant le rôle joué par le CPAS, Ecolo a également rappelé que la Charleroi est en infraction avec le Code de la Démocratie locale, qui impose une réunion annuelle conjointe du Conseil de l’Action sociale avec le conseil communal.

Or, une telle réunion ne s’est pas tenue depuis début 2007. Ecolo va en alerter le ministre Courard. Plus généralement, les Verts regrettent que le CPAS dispose de trop peu de travailleurs sociaux (215 pour un personnel total de 2093 agents), ce qui réduit le fonctionnement du CPAS à n’être le plus souvent “qu’une sorte de Bancontact”, dit Ecolo. (belga/acx)


Les commentaires sont fermés


aucune annexe



À voir également

Didier Albin, Le Soir, 10 mars 2016, édition Hainaut, p. 24

Charleroi: le stand de tir en infraction avec la réglementation environnementale

Les policiers de la zone s’entraînent dans une infrastructure non conforme.

Lire la suite

Didier Albin, l'Avenir (édition entre-Sambre-et-Meuse), 2 février 2016, p. SM 11

Toutes les motions d’Écolo recalées

Aucun des projets de motion inscrits à l’ordre du jour par le groupe Écolo de l’opposition n’a été mis au vote. Explications.

Lire la suite