Le Vert Pays

Ecolo à Charleroi

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Les mendiants bannis du pont

Le collège communal propose de modifier le règlement de police sur la mendicité.

  • Auteur : Isabelle Saussez
  • Source : Le Soir

La mesure devrait soulager les usagers quotidiens du pont Roi Baudouin, reliant la gare du sud à la place Buisset. Elle risque par contre de susciter des débats houleux, le 16 février, dans l’enceinte du conseil communal de Charleroi.

Ce soir-là, le collège proposera l’abrogation du règlement de police relatif à la mendicité et la prise d’une nouvelle ordonnance de police. Concrètement, la majorité entend débarrasser des « mancheurs » le principal accès piétonnier à la Ville Basse. « Depuis la mise en application du règlement de police relatif à la mendicité, arrêté par le conseil communal du 28 avril 2005, il n’a pas été remarqué d’amélioration dans le comportement de certains mendiants, indique la note au collège. Il y a donc lieu de chercher toute mesure coercitive nouvelle tendant ainsi à la suppression dudit comportement. »

Les points 9-3 et 12 seront proposés à la modification. « Nous répondons à la demande du parquet, précise le bourgmestre CDH Jean-Jacques Viseur. Le procureur du roi a en effet recommandé la suppression des amendes administratives et l’interdiction de “mancher” sur les ponts. » Si elle est adoptée, l’ordonnance de police mentionnera l’interdiction, « pour des raisons de sécurité et de commodité de passage, (…) de mendier sur les ponts, dans les passages inférieurs (trémies, tunnels…) et sur les voiries dont la largeur est inférieure à 5 mètres. » Les contrevenants seront par ailleurs désormais punis des peines de simple police et non plus d’une amende administrative (de minimum 60 euros) comme le prévoyait le règlement de 2005.

Ces amendements avaient été soumis au conseil zonal de sécurité le 1er mars 2007… Ils seront présentés « en urgence », selon la note au collège, au prochain conseil communal de février 2009. Des délais d’application surprenants mais qui n’étonnent pas Denis Uvier, l’éternel défenseur des SDF. « Quand Engelstein a commencé à racheter les immeubles à la Ville Basse, nous avons subi un nettoyage de la part de la police. Je suppose qu’il s’agit de passer à nouveau le quartier au Kärcher. » Et l’éducateur de rue de déplorer l’absence de mesures annexes en matière de prévention du sans-abrisme et de la mendicité.

Le 16 février prochain, plusieurs conseillers communaux devraient monter au créneau pour s’opposer à cette mesure.


Les commentaires sont fermés


aucune annexe



À voir également

Didier Albin, Le Soir, 10 mars 2016, édition Hainaut, p. 24

Charleroi: le stand de tir en infraction avec la réglementation environnementale

Les policiers de la zone s’entraînent dans une infrastructure non conforme.

Lire la suite

Didier Albin, l'Avenir (édition entre-Sambre-et-Meuse), 2 février 2016, p. SM 11

Toutes les motions d’Écolo recalées

Aucun des projets de motion inscrits à l’ordre du jour par le groupe Écolo de l’opposition n’a été mis au vote. Explications.

Lire la suite