Le Vert Pays

Ecolo à Charleroi

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Un quartier de vie 24 h/24

Un parking de 600 places sous la place Albert Ier ? L’idée en laisse plus d’un sceptique.

  • Auteur : Isabelle Saussez
  • Source : Le Soir

La fumée blanche est (enfin !) apparue à l’hôtel de ville carolo, mercredi soir. Après des mois de palabres, le collège a arrêté une position ferme dans le cadre du dossier des implantations commerciales en concluant un accord avec le groupe Saint-Lambert Promotion. Le projet Rive Gauche est donc sur les rails.

Le collège voulait limiter les surfaces commerciales de Rive Gauche à 25.000 m2. L’accord conclu va dans ce sens. Avec néanmoins une porte laissée ouverte à une extension de l’ordre de 10 % de commerces supplémentaires en rez-de-chaussée. Cette initiative viserait à permettre un développement commercial de la rue Puissant. « Nous sommes contents. Mais nous n’allons pas crier victoire avant d’avoir le permis unique entre les mains, commente Raphaël Pollet, l’un des représentants du groupe de promotion immobilière. Dès ce jeudi matin, nous avons introduit notre demande de permis socioéconomique auprès du collège. Il était prêt depuis un certain temps… »

La Ville a par ailleurs obtenu les compensations qu’elle espérait en matière de logement, de places de parking et, dans une moindre mesure, de bureaux. Saint-Lambert Promotion a ainsi étudié l’opportunité de créer du stationnement sous la place Albert Ier. Trois ou quatre étages en sous-sol accessibles par une trémie. « Nous avons estimé que 800 places de parking seront nécessaires à l’accueil de la clientèle, explique Raphaël Pollet. De 500 à 600 seront créées sous la place Albert Ier. Pour le solde, nous étudions plusieurs options : sur le parking Monnet, entre le pôle commercial et le parking du Rivage ou encore sur l’espace actuellement occupé par le parking du Rivage. » Selon les promoteurs, les études ont démontré qu’aucun problème de « sursaturation » n’interviendra du côté ouest du bd Tirou, côté de l’espace Marignan. Le projet prévoit la construction d’une trémie d’accès et de sortie. Une solution viable ? Les usagers quotidiens du bd Tirou peuvent en douter. Et les perspectives à moyen terme ne sont pas plus réjouissantes, quand on sait que les études liées au métro léger évoquent un risque supplémentaire d’engorgement dans la principale artère de la Ville-Basse.

De l’habitat dans les rues adjacentes

La discussion sur la mixité de fonctions, soit la création de logements, de bureaux et d’établissements horeca, a également été évacuée par les promoteurs et les dirigeants communaux. « Nous sommes d’accord pour considérer que la mixité ne doit pas s’analyser îlot par îlot, mais sur l’ensemble du quartier », explique Raphaël Pollet. « L’objectif est de faire vivre les lieux, même lorsque les magasins sont fermés, confirme l’échevine du commerce Ornella Cencig (MR). Nous allons créer un fonds d’investissement. Cette solution va permettre à la Ville de disposer d’un contrôle dans les engagements pris. » L’acquisition d’immeubles, en particulier à la rue Léopold et dans le « Triangle », se poursuit donc dans le chef du groupe Saint-Lambert Promotion.


Les commentaires sont fermés


aucune annexe



À voir également

Didier Albin, Le Soir, 10 mars 2016, édition Hainaut, p. 24

Charleroi: le stand de tir en infraction avec la réglementation environnementale

Les policiers de la zone s’entraînent dans une infrastructure non conforme.

Lire la suite

Didier Albin, l'Avenir (édition entre-Sambre-et-Meuse), 2 février 2016, p. SM 11

Toutes les motions d’Écolo recalées

Aucun des projets de motion inscrits à l’ordre du jour par le groupe Écolo de l’opposition n’a été mis au vote. Explications.

Lire la suite