Le Vert Pays

Ecolo à Charleroi

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Pas de répit pour les citoyens

Malgré la décision sur le projet Rive gauche, les citoyens restent attentifs. L’Union des Commerçants de Charleroi (UCAC) a interpellé le conseil communal à ce sujet hier soir. L’avenir du centre-ville reste incertain.

Cette décision du collège de miser sur le projet Rive Gauche de Saint-Lambert promotion ne doit pas être un aboutissement mais un nouveau départ : s’il faut donner toutes les armes à ce projet pour le mener vite et bien, il s’agit qu’il soit conçu en symbiose avec le plan Phénix. Nous resterons attentifs à ce qu’il n’y aie pas une seconde erreur comme le métro.” Le message n’est pas du politique mais du citoyen. Par la voix de Jean-Yves Roquet, président de l’UCAC (Union des commerçants et artisans de Charleroi), les citoyens interpelleront le conseil communal dès ce soir.

Bien sûr, la donne a un peu changé depuis la décision du collège ce jeudi où les négociations avec Robelco Engelstein ont pris une autre mesure. Mais il n’en demeure pas moins que l’inquiétude persiste. “Qu’en sera-t-il de la traversée de la rue du Collège et de Marchienne vers la rue du Moulin ? Il n’y a pas d’arrivée directe vers le boulevard Tirou prévue par le promoteur : le risque n’est-il pas de recréer une rue de Marcinelle bis avec le même problème que pour celle qui existe d’être enclavée et toujours pas en réelle zone piétonne permettant le développement d’horeca Le site de distribution de la place de l’Ouest apparaît à certains comme utopique ” “Bref, il y a des points sur lesquels nous devons nous remettre à table discuter” assure Jean-Yves Roquet.

Les commerçants souhaitent garder prise sur ce projet crucial pour l’avenir du centre-ville. Le rapporteur du Conseil d’Etat vient de rendre un avis en faveur du Collectif citoyen qui a suffisamment crié alerte face au politique.

Sur l’avenir du projet centre-ville, nous avons déposé une vingtaine de questions : nous ne voulons pas que le politique se relâche”.


Les commentaires sont fermés


aucune annexe



À voir également

Didier Albin, Le Soir, 10 mars 2016, édition Hainaut, p. 24

Charleroi: le stand de tir en infraction avec la réglementation environnementale

Les policiers de la zone s’entraînent dans une infrastructure non conforme.

Lire la suite

Didier Albin, l'Avenir (édition entre-Sambre-et-Meuse), 2 février 2016, p. SM 11

Toutes les motions d’Écolo recalées

Aucun des projets de motion inscrits à l’ordre du jour par le groupe Écolo de l’opposition n’a été mis au vote. Explications.

Lire la suite