Le Vert Pays

Ecolo à Charleroi

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Enlèvement des déchets au Marché vespéral

  • Luc Parmentier, Conseiller communal, chef du groupe Ecolo.

Depuis des mois, les maraîchers se plaignaient de l’odeur pestilentielle émanant d’un hall du marché vespéral de Marcinelle et surtout de l’immobilisme des autorités communales.

Dans un article paru dans la nouvelle Gazette de ce mercredi 16 septembre, vous apparaissez, Monsieur Ficheroulle, comme le “sauveur” du Marché vespéral. En effet, visiblement, le service “logistique” de la Ville de Charleroi serait intervenu pour enlever les centaines de M3 de détritus disséminés dans le hall.

Cette intervention pose le problème de qui fait quoi dans notre bonne Ville de Charleroi ou bien est-elle un exemple de transversalité des services communaux ?

Monsieur l’Echevin pourrait-il me faire connaître comment le service “logistique” est intervenu dans un bâtiment communal sous gestion de la Régie des Marchés ?

Est-ce une demande émanant de la Régie et le service “logistique” va-t-il facturer cette intervention à la Régie des Marchés ? Ne serait-ce pas plutôt au service “propreté” d’agir ou plutôt de réagir ?

Cette intervention pose aussi un problème budgétaire. Le service “propreté” n’a-t-il pas un budget dédicacé à ce type d’intervention ?

Monsieur l’Echevin pourrait-il me faire savoir sur quel article budgétaire, il compte imputer cette dépense ? De plus, j’aimerais savoir vers quel centre de tri, ces déchets ont été évacués et quelle procédure de marché public a été utilisée ?

Celui qui déplace la montagne, c’est celui qui commence à enlever les petites pierres. [Confucius]

Webmaster Webmaster ·  30 septembre 2009, 10:51

La Ville est intervenue, mais sur quel budget va-t-on imputer la dépense? a interrogé en substance le conseiller écologiste. “Il y avait un problème, nous avons constaté et nous sommes intervenus. Mais il est clair qu’il s’agissait d’un one shot et que je n’ai pas le personnel suffisant pour réitérer ce type d’opération” a répondu l’échevin Paul Ficheroulle. Qui a précisé: “C’est un bel exemple de transversalité (on a fait remarquer que ce sont ses services et pas ceux de la propreté qui sont intervenus) et il sera facturé à la Régie des Marchés. Mais la Régie, c’est quand même la Ville..”.

Source : site officiel de la Ville de Charleroi

aucune annexe



À voir également

Salle du Conseil - © J-M/ Hoornaert

Trafics de drogue et risques de corruption, comment sommes-nous protégés ?

Il n’y a pas une semaine qui passe sans que les trafics de drogue et leurs nuisances fassent...

Lire la suite

Salle du Conseil - © J-M/ Hoornaert

Rénovation du Boulevard Mayence... Et l’information Bordel !

Monsieur l’Echevin, Des panneaux nouvellement plantés annoncent la rénovation du Boulevard Mayence...

Lire la suite