Le Vert Pays

Ecolo à Charleroi

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Coupe du monde 2018 : inquiétudes d’Ecolo sur l’accessibilité

Le Service Public de Wallonie (SPW) a pris contact avec la FIFA pour examiner avec elle les exigences de mobilité qui doivent être rencontrées dans le cadre de l’organisation d’une Coupe du monde de football en 2018, a indiqué mardi le ministre wallon de la Mobilité, Philippe Henry, en réponse à une interpellation du député Xavier Desgain (Ecolo). Le ministre entend favoriser la multimodalité dans les déplacements qu’entraîneront cette manifestation si la Belgique en décroche l’organisation avec les Pays-Bas.

“Je suis très surpris des exigences de la FIFA dans le domaine de la mobilité”, a souligné le député, également conseiller communal à Charleroi, une des villes qui pourrait accueillir certains matchs. Selon lui, pour chaque stade de 45.000 places, la fédération internationale de football réclame 2.300 emplacements de stationnement d’autocars et 6.000 pour les voitures individuelles.

Il s’agit d’exigences surdimensionnées et très éloignées de la mobilité durable que le gouvernement veut développer, estime le député qui insiste sur la nécessité de garantir l’accès aux stades par les transports en commun classiques (bus, trams, métros) mais aussi par d’autres moyens comme la voie d’eau. Et de rappeler le cas du Stade de France qui peut accueillir 90.000 personnes, ne compte que 2.000 places de parking mais bénéficie en contrepartie d’une accessibilité excellente par les transports en commun et le RER.

Le ministre n’a pas confirmé les chiffres avancés par M. Desgain, notamment pour les emplacements de car. Le chiffre de 230 lui paraît plus plausible.

  • Source : BELGA

Les commentaires sont fermés


aucune annexe



À voir également

Didier Albin, Le Soir, 10 mars 2016, édition Hainaut, p. 24

Charleroi: le stand de tir en infraction avec la réglementation environnementale

Les policiers de la zone s’entraînent dans une infrastructure non conforme.

Lire la suite

Didier Albin, l'Avenir (édition entre-Sambre-et-Meuse), 2 février 2016, p. SM 11

Toutes les motions d’Écolo recalées

Aucun des projets de motion inscrits à l’ordre du jour par le groupe Écolo de l’opposition n’a été mis au vote. Explications.

Lire la suite