Le Vert Pays

Ecolo à Charleroi

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Construire une société vraiment interculturelle

Multiculturel - © http://www.sxc.hu

De tous temps, Charleroi a été une véritable terre d’accueil. Après les migrations flamandes, italiennes, espagnoles, turques, etc. pour faire tourner nos entreprises dans les années 50 et 60, nous assistons, depuis les années 90, à l’arrivée de nouveaux migrants, poussés par les multiples désordres de la planète: impasses du développement dans les pays du sud,guerres,problèmes éco- logiques, dissolution du bloc soviétique, dérégulation économique…

Face à ces nouveaux arrivants et à l’ère de la mondialisation,notre vision globale de la société doit plus que jamais tenir compte de l’importance d’une société interculturelle. L’avènement d’une telle société est un enjeu démographique, démocratique et humain: une société interculturelle n’est pas seulement multiculturelle, elle n’est pas que l’addition de couches de cultures. Elle se base sur l’échange, le dialogue et la solidarité. Pour cela, il faut apprendre à se connaître, à reconnaître ses différences, dès l’enfance, non comme cause de conflits mais comme une autre déclinaison de l’humanité. Les interactions entre notre culture et celles – minoritaires – des populations migrantes mèneront peu à peu à une culture nouvelle. C’est d’ailleurs ainsi que les sociétés se sont construites au fil des siècles.

Les politiques d’intégration développées à tous niveaux de pouvoir,et surtout au niveau communal, ne seront réussies que si elles se construisent avec les personnes concernées. Celles-ci doivent donc être des partenaires à part entière, organisées, faisant connaître leurs difficultés spécifiques et développant des propositions personnalisées.Les acteurs de terrain qui les accompagnent doivent pouvoir coordonner leurs actions, afin de les rendre plus efficaces et de favoriser les pratiques les plus innovantes et les plus adéquates.

Le chemin est encore long pour arriver à la démocratie de la diversité car notre société reste marquée par la méfiance,le repli sur soi et la peur de l’autre.

Il est important de créer des espaces de liberté et de rencontres où s’affirment les différences de chacun tout en respectant le caractère neutre de notre Ville. Cela demande des options politiques claires, des actions de soutien et une politique d’accompagnement spécifique.

Pour rester démocratique, notre société doit prôner la tolérance,la rencontre,le respect,mais doit aussi garantir l’application au quotidien des valeurs fondamentales de la Constitution et des Droits de l’Homme.

Pour Ecolo, l’intégration doit se comprendre comme la volonté de lutter contre toutes les exclusions. L’aspiration de chacun et de chacune, Belge comme personne d’origine étrangère, est de s’épanouir dans, notamment, ses références culturelles et de vivre harmonieusement avec les autres. C’est dans cette société du «vivre ensemble» et de la citoyenneté partagée que s’inscrit Ecolo.

Texte publié dans Charleroi Magazine, numéro de novembre 2009


Les commentaires sont fermés


aucune annexe



À voir également

Carte blanche - opinion - © http://www.sxc.hu

Un quartier difficile en plein centre-ville

Depuis plus de vingt ans, la Ville-Haute est pointée du doigt. De la rue Turenne en passant par la...

Lire la suite

Carte blanche - opinion - © http://www.sxc.hu

En route vers la COP21 à Paris!

Charleroi doit se fixer des objectifs plus ambitieux dans la réduction des émissions de gaz à effet...

Lire la suite