Le Vert Pays

Ecolo à Charleroi

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Crac, Boum, Hue...

  • Luc Parmentier, Conseiller communal, chef de groupe.

Monsieur le Bourgmestre,

Budget - © www.sxc.hu

La presse nous a relaté les échos d’une réunion houleuse entre notre Ville et le CRAC (Centre régional d’aide aux communes) où celui-ci aurait recalé la proposition du Budget 2010 de notre Métropole. Les services du CRAC reprocheraient à notre Ville de présenter un projet de budget totalement irréaliste qui ne tiendrait pas la route.

De plus, celui-ci aurait mis en avant des manquements importants concernant l’actualisation du plan de gestion afin de redéfinir les mesures d’économies structurelles, la tenue des réunions bilatérales de préparation du Budget 2010 ou l’intégration des comptes négatifs de la Régie Foncière dans cette épure budgétaire, etc…

Son Directeur, Monsieur Parmentier parlerait même d’envoyer un Commissaire spécial pour élaborer « convenablement » le budget 2010.

La non adoption par le Conseil Communal à temps et à heure va donc compromettre encore plus vos tentatives de sortir Charleroi de la mouise et ouvrir de nouveau une période d’incertitude dite « des douzièmes provisoires » où les services doivent travailler à la petite semaine.

En février 2008, je vous interrogeais sur la mise en place d’un comité d’accompagnement regroupant le Centre régional d’Aide aux Communes (CRAC), le Collège Communal et la direction générale des pouvoirs locaux, qui devait se pencher, par le biais de deux groupes de travail, sur des problèmes récurrents constatés dans la gestion de la ville de Charleroi.

Un groupe devait étudier la gestion des ressources humaines, l’autre recenser le patrimoine immobilier de Charleroi afin d’en permettre une gestion plus efficace.

Vous m’aviez répondu que l’intervention du CRAC s’inscrivait dans la droite ligne du Décret organique du 23 mars 1995 portant création d’un Centre régional d’aide aux communes chargé d’assurer le suivi et contrôle des plans de gestion des Communes et d’apporter son concours au maintien de l’équilibre financier des Communes de la Région wallonne.

L’intervention du CRAC à Charleroi s’inscrivait parfaitement dans cette logique d’évaluation et d’appui de la gestion communale.

Cela permettait à la Ville de bénéficier de l’expertise du CRAC en matière d’évaluation de la gestion communale, en particulier sur deux aspects fondamentaux : la gestion du personnel et la gestion des bâtiments.

Vous terminiez votre réponse en ces termes : « Bien entendu, le Conseil sera informé des conclusions des groupes de travail et du comité d’accompagnement. »

Monsieur le Bourgmestre pourrait-il me faire un état des lieux de la situation ainsi que les perspectives d’avenir pour que Charleroi puisse enfin revendiquer plus de moyens pour son redéploiement ?


Les commentaires sont fermés


aucune annexe



À voir également

Salle du Conseil - © J-M/ Hoornaert

L’évolution des milieux urbains et la gestion des déchets

Lors du précédent Conseil communal, des interpellations ont soulevé la problématique des...

Lire la suite