Le Vert Pays

Ecolo à Charleroi

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Logement : Mesures prises et manque de logement

  • Anne Cattiez, Conseillère communale.

Monsieur le Président,

Les indicateurs de la pauvreté démontrent que celle-ci est encore en hausse et dans la région de Charleroi, tout le monde sait à quel point le logement de beaucoup d’habitants est vétuste.

La région de Charleroi est particulièrement sinistrée en la matière.

Les personnes les plus précarisées sont les premières victimes de ces logements vétustes ou insalubres et qui ne répondent pas toujours aux normes de sécurité en vigueur.

Tout le monde reconnait les efforts de la Ville et des associations qui travaillent dans le logement à proposer, à travers le plan d’ancrage notamment, des nouveaux logements ou des logements rénovés, malgré le manque de suivi de la Région wallonne en la matière. Il y a également le plan logement dans le cadre de la politique des grandes Villes, mais qui met tant de mal à démarrer. Mais ces plans ne suffisent malheureusement pas pour faire face à la demande de logement et aux situations d’insalubrité vécues par de nombreux citoyens.

Il semble que le règlement du programme de lutte contre les expulsions signale qu’on ne peut procéder à plus de deux expulsions par jour, ce qui en dit long sur l’état de la situation. Le Soir du 30 octobre en dénombre plus de 350 par an. Le problème est qu’il manque de logement sains à Charleroi pour reloger les familles.

Mais je souhaiterais ce soir manifester mon inquiétude sur plusieurs points :

  • La révision du règlement communal de prévention des incendies et de la salubrité des habitants : nous comprenons tous la logique de sécurité nécessaire pour tous les habitants de cette commune. Un des considérants du texte signale « qu’il est essentiel d’apporter sur le Ville de Charleroi un logement de qualité et permettre de ce fait la valorisation de cet habitat ».
  • Mais malgré le délai proposé aux propriétaires pour mettre leur habitation en état, les associations sont particulièrement inquiètes car elles craignent, si aucune autre mesure n’est proposée que ce règlement ne fabrique encore plus de SDF pour des gens qui ne souhaitaient pas cette situation et qui avaient un toit. Tout le monde sait à quel point il est difficile à Charleroi de reloger une famille ( très souvent nombreuse) ou de trouver un logement pour un SDF vu le manque criant de logements sur Charleroi. Quant au logement social…
  • Ma deuxième question concerne le programme concernant la réquisition douce. Où en est-on à Charleroi ? Quand sera–t-il en application à Charleroi? De plus en plus de villes se mobilisent pour mettre en place ce programme. Qu’en sera t-il également des bâtiments communaux vides et qui pourraient également faire l’objet de rénovation pour permettre du logement.
  • Le mois passé, mon collègue vous interpellait sur la règlementation en matière d’affichage des loyers et éviter que le loyer ne soit à la tête du client. Aujourd‘hui, des habitants en colère manifestent sur ce point et demandent à la Ville de faire appliquer la règlementation en ajoutant dans son règlement de police un article prévoyant une amende administrative de 50 à 200 € pour les propriétaires qui ne le respecteraient pas. La Ville a-t-elle pris les mesures nécessaires ?

A Gosselies, d’aucuns se disent choqués de voir que l’on abat des maisons pour faire des parkings pour le métro ; dans le cadre du réaménagement de la Ville basse, les associations attendent toujours des propositions pour l’aménagement de petits logements à loyer modérés pour les habitants du quartier qui ne souhaitent pas être expulsés.


Les commentaires sont fermés


aucune annexe



À voir également

Salle du Conseil - © J-M/ Hoornaert

Trafics de drogue et risques de corruption, comment sommes-nous protégés ?

Il n’y a pas une semaine qui passe sans que les trafics de drogue et leurs nuisances fassent...

Lire la suite

Salle du Conseil - © J-M/ Hoornaert

Rénovation du Boulevard Mayence... Et l’information Bordel !

Monsieur l’Echevin, Des panneaux nouvellement plantés annoncent la rénovation du Boulevard Mayence...

Lire la suite