Le Vert Pays

Ecolo à Charleroi

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Sens uniques limités

Mise en place de sens unique limité et d’emplacements de stationnement sécurisés pour les cyclistes.

  • Xavier Desgain, Conseiller communale.

Il me revient en effet que le GRACQ-Les Cyclistes au Quotidien de Charleroi a adressé à tous les membres du collège une proposition concrète de mise en place de sens unique limité pour les cyclistes, reprenant, ancienne entité par ancienne entité, la liste des rues proposées. Ces SUL, prévus par le code de la route, permettent aux cyclistes de rouler dans les sens interdits aux conditions fixées dans le code de la route. Le groupe écolo est déjà intervenu à plusieurs reprises dans ce sens au conseil communal. Je constate d’ailleurs qu’à plusieurs endroits, les signalisations adéquates ont été mises en place. Il manque toutefois une vision d’ensemble des voiries qu’il serait intéressant de mettre en sens unique limité afin de favoriser une meilleure circulation des cyclistes, par exemple, pour éviter de longs détours, pour circuler parallèlement à une voirie trop fréquentée ou pour favoriser des raccourcis bien utiles lorsqu’il faut pédaler ferme.

Pour rappel, depuis le 1er juillet 2004 (arrêté ministériel du 18 décembre 2002), les sens uniques doivent obligatoirement être ouverts à la circulation des cyclistes à contresens quand :

  • la vitesse maximale autorisée ne dépasse pas 50 km/h
  • la largeur libre de la chaussée est d’au moins 3 mètres (mais on peut les ouvrir aussi à partir de 2,6 m) lorsqu’il n’y a pas de raison de sécurité qui s’y oppose (par « raison de sécurité » on entend des circonstances tout à fait particulières telles que, par exemple, un virage sans aucune visibilité).

De nombreuses villes et communes de Belgique (dont, au premier plan Bruxelles et ses 19 communes), et plus particulièrement de Wallonie (ex. parmi bien d’autres: Mons, Namur, Huy, Liège, Boussu, Ottignies-Louvain-la-Neuve…) ont adapté la signalisation dans de très nombreux sens uniques, sans que cela ait provoqué de hausse des situations “accidentogènes”.

Je souhaite donc connaître la position de la ville sur cette question. Comment la proposition du GRACQ, bâtie sur une expérience de terrain et sur des témoignages d’usagers sera-t-elle prise en compte ? Un budget nécessaire au placement de ce type de signalisation existe-t-il tant dans le budget 2009 que dans la version actuelle du budget 2010 ?

Par ailleurs, j’ai récemment adressé un courrier à l’échevin des travaux pour demander la mise en place aux abords de la gare de Charleroi Sud d’un stationnement fermé et sécurisé pour les cyclistes car l’insécurité du stationnement à cet endroit est telle qu’elle décourage les cyclistes les plus convaincus d’y venir en vélo. De tels dispositifs existent notamment à la gare de Namur et rencontrent un grand succès. La ville a-t-elle décidé de mettre en place un tel dispositif ? Des discussions avec la SNCB sont-elles en cours à ce propos ? Si non, quand de telles discussions sont-elles prévues ?


Les commentaires sont fermés


aucune annexe



À voir également

Salle du Conseil - © J-M/ Hoornaert

L’évolution des milieux urbains et la gestion des déchets

Lors du précédent Conseil communal, des interpellations ont soulevé la problématique des...

Lire la suite