Le Vert Pays

Ecolo à Charleroi

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Écolo Charleroi à Anvers pour une journée conviviale d'étude

Ce samedi 6 février 2010 a eu lieu la troisième rencontre entre Groen! Antwerpen et Écolo Charleroi dans une ambiance conviviale malgré le rythme soutenu.

  • Jean-Christian Sombreffe, secrétaire administratif de la locale Écolo de Charleroi.

La première chose à souligner à propos de la visite du groupe local écolo de Charleroi à ses amis de Groen! Anvers est la qualité de l’accueil réservé aux Carolos. Si toute la journée s’est passée dans une ambiance conviviale et détendue malgré un rythme de visite et d’entretiens soutenu, le temps fort de l’accueil a certainement été le repas préparé par les hôtes qui comprenait potage, plat et dessert[1]  !

Le nombre de sites visités nous empêche d’être exhaustif dans ce court article. Passons néanmoins en revue quelques temps forts de la visite.

Le nouveau Palais de justice d’Anvers, somptueux et moderne, n’en pose pas moins quelques problèmes d’aménagement. Ainsi, l’esplanade qui lui fait face devait être prévue comme un espace purement piétonnier dans lequel, idéalement, enfants et adolescents auraient pu s’égayer. Malheureusement, comme à Charleroi (on pensera, pour d’autres raisons, à l’esplanade de l’Université du Travail surplombant le tunnel Roullier), faute d’avoir pensé globalement, il n’a pas été songé à l’incidence que pouvait avoir l’artère routière qui contourne cette esplanade, laquelle s’avère une voie d’entrée principale de la Ville, et empêche concrètement les gamins des quartiers de se rendre sur l’esplanade du Palais, rendue, de ce fait, déserte. A terme, ladite artère devrait passer derrière le Palais de justice afin que son esplanade soit enfin dédiée à sa vocation première.

Un autre problème d’envergure est survenu voici une décennie sur une autre esplanade : celle qui mène au Musée des Beaux-Arts. Avant 1999, cette esplanade était en fait un jardin agrémenté de nombreux cerisiers du Japon. La Ville d’Anvers décida de supprimer ce rare espace vert pour aménager une toute nouvelle esplanade moderne centrée sur une pièce d’eau artistique, mais sans aucune végétation autre que la mousse qui y a désormais pris ses quartiers. Des citoyens se mobilisèrent alors pour empêcher la destruction de l’espace vert et des cerisiers du Japon, allant jusqu’à dormir sur place et faire face aux bulldozers convoqués au petit matin pour déraciner les arbres. Leur résistance fut vaine, mais a débouché à moyen terme sur la fondation de l’association StRaten generaal, en référence aux États-généraux représentatifs de la population sous l’Ancien régime, mais en mettant ici l’accent sur le pouvoir que la rue peut avoir quand elle coordonne la participation des citoyens de base. L’association a depuis lors prospéré en mettant sur pieds de nombreuses actions et activités d’éducation permanente sur la base de la Can do attitude qui attire l’attention sur le fait que l’émergence et la participation citoyenne peuvent réellement changer le cours des choses. Dans la foulée, selon les principes de l’universitaire Riccardo Petrella, une Université du Bien commun fut aussi fondée.

L’association Straten generaal a récemment, en collaboration avec Ademloos remporté un vif succès en se battant contre le projet Lange Wapper visant à boucler le ring d’Anvers par un grand viaduc aérien qui aurait surplombé plusieurs quartiers d’habitation et coupé le centre ville. En soulignant les effets néfastes de ce projet, mais aussi en proposant un projet alternatif de bouclage du ring par un tunnel éloigné du centre sur la rive gauche de l’Escaut, ces associations ont pu soutenir un projet de consultation populaire d’initiative citoyenne au travers duquel 59 % des Anversois ont, en octobre 2009, refusé le projet du Lange Wapper sur base d’une participation de 35 % des habitants de la Ville.

La Can do attitude, par son action enthousiaste, son projet alternatif, bref sa vision d’avenir, a mis dans le mille !

Notes :

[1] Merci encore aux personnes qui se sont dévouées pour cette préparation.


Les commentaires sont fermés


aucune annexe



À voir également

(h)Antwerpen - cc Jumbo-Flickr

Antwerpen 2020 - een andere stad is mogelijk

De wereld staat voor grote uitdagingen. Het klimaat verandert. De tijd van goedkope olie is straks voorbij. Onze economie blijft in crisis. En de bevolking wijzigt : meer ouderen, meer jongeren, meer kleur.

Lire la suite

(h)Antwerpen - cc Jumbo-Flickr

"Bye Bye Brug"

Une nette majorité des Anversois ont rejeté dimanche, à l’occasion d’une consultation populaire, le projet d’extension du ring d’Anvers. Selon les résultats rendus publics dimanche soir, 59,24% des votants ont dit non au projet, contre 40,76% qui l’ont soutenu.

Lire la suite