Le Vert Pays

Ecolo à Charleroi

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Les contours du futur du Centre Ville sont bien flous !

La majorité XXL parviendra-t-elle à sortir de l’ornière dans laquelle est s’est elle-même enfoncée ? Parviendra-t-elle enfin à dégager une ligne politique claire au-delà de sa volonté de faire de la bonne gouvernance ? Comme tout citoyen, écolo l’espère. En effet, la tergiversation continuelle, de crainte de trancher, de peur de heurter certaines personnes influentes, ne peut plus durer. Les commerçants de la ville, les investisseurs, les chalands et les habitants ont besoin de décisions éclairées, précises, d’une réelle orientation concrète tant pour le centre ville que pour tous ses quartiers. C’est l’avenir et le dynamisme de notre ville qui sont en jeu !

A défaut d’une vision globale sur l’aménagement de l’ensemble de notre ville, la fameuse note stratégique du développement du centre ville doit au moins apporter cette clarification. Le moins que l’on puisse dire, c’est que cette note contient de très nombreuses inconnues et laisse nombre d’observateurs pour le moins perplexes. Elle annonce 8 nouvelles salles de cinéma. Y-a-t-il place pour autant de nouvelles salles chez nous ? Elle annonce près de 70 000 mètres carrés de nouvelles surfaces commerciales. Y-a-t-il place pour cela alors qu’une étude récente estime le potentiel pour l’ensemble du bassin de vie carolorégien à maximum 40 000 mètres carrés ? Elle nous annonce un nouveau parking de plus de 800 places au boulevard Tirou. Est-il encore possible d’y amener ce flot de voitures supplémentaires, alors que les artères qui y mènent sont déjà encombrées à toute heure ?

Il est en tout cas très clair que le développement durable n’est absolument pas intégré dans cette note. Nous proposons depuis plusieurs mois un nouveau réseau de chaleur et de froid au centre ville dans le but de réduire la pollution de l’air et d’améliorer l’efficacité énergétique des bâtiments et logements. Pas un mot dans la note stratégique ! Nous avons proposé, à l’instar d’autres citoyens, dans « Charleroi 2020 » de faire du centre une vitrine du savoir faire en bâtiments passifs utilisateurs d’énergies renouvelables, pas un mot dans la note stratégique ! Nous avons proposé un renforcement des transports en commun et de nouveaux sites propres pour les bus, pas un mot non plus !

Pourtant, tous les observateurs nous disent que l’ère du pétrole abondant et de l’énergie bon marché touche à sa fin. Il est temps que l’ensemble des responsables politiques en prennent conscience et intègrent ce fait dans leurs politiques à long terme. Ce que devrait donc faire la note stratégique sur le centre ville.

Cette période qui s’approche conduira à une évolution de nos habitudes, de nos déplacements. Là aussi, la note stratégique fait défaut, par absence totale de concertation et d’implication des habitants, visiteurs et travailleurs, alors que ce sont eux qui font vivre la ville. La bonne gouvernance, c’est aussi impliquer tout les carolos dans le dessin de notre futur, pour ne pas laisser les financiers tout décider. Rendre le pouvoir aux citoyens, ce doit être plus qu’un slogan.

Texte publié dans Charleroi Magazine , numéro d’avril 2010


Les commentaires sont fermés


aucune annexe



À voir également

Carte blanche - opinion - © http://www.sxc.hu

Un quartier difficile en plein centre-ville

Depuis plus de vingt ans, la Ville-Haute est pointée du doigt. De la rue Turenne en passant par la...

Lire la suite

Carte blanche - opinion - © http://www.sxc.hu

En route vers la COP21 à Paris!

Charleroi doit se fixer des objectifs plus ambitieux dans la réduction des émissions de gaz à effet...

Lire la suite