Le Vert Pays

Ecolo à Charleroi

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Fermeture des garderies des écoles à 16 heures ! Régression sociale ?

La Nouvelle gazette de ce lundi 17 mai titrait: « L’échevine a tout faux ! »

  • Luc Parmentier, Conseiller communal

Dans le cadre des avantages sociaux, le Collège Communal a émis l’idée de restructurer les garderies et les surveillances de midi dans les écoles fondamentales tous réseaux confondus de notre Métropole.

Depuis plus d’un an, des acteurs de terrain responsables (enseignants du réseau Communal et du réseau Libre, etc..) se sont mis au travail afin de trouver des solutions durables à l’accueil dans l’enseignement fondamental carolorégien.

Visiblement, ces responsables ont eu des difficultés pour obtenir des services de Madame Gahouchi des chiffres et des informations fiables ou même une simple présence de son administration.

Dans le souci de trouver des solutions pour les familles et les enfants, les Membres de ce comité de suivi ont tenté à de multiples reprises, de mettre sur la table des pistes réalistes pour le bien des enfants malgré un budget serré.

Des propositions auraient été faites ! Des solutions auraient été trouvées !

Mais bardaf sans embardée, Madame Gahouchi aurait décidé de manière unilatérale de balayer les propositions du comité de suivi en imposant à toutes les écoles l’organisation d’un système de garderie dans leurs écoles !

Tout serait imposé (les horaires, les personnes) alors qu’elle avait certifié que le comité en charge de ce dossier ferait ses propositions au Collège Communal et que celui-ci déciderait !

De nouvelles règles seraient imposées sans connaître la réalité du terrain, sans tenir compte de la consultation des acteurs concernés, au mépris de la sécurité des enfants et des familles.

Des anomalies manifestes ont été relevées dans l’épure de votre administration qui imposerait :

  • Des horaires de 1h30 le matin et de 1h30 le midi alors que la plupart des écoles n’ont besoin que d’une heure.
  • Des horaires de une heure après la fin des cours ce qui amènera les écoles à devoir fermer à 16 heures, 16heures 30 !
  • La fermeture des écoles à 13h30 le mercredi puisque celui-ci ne serait plus couverte que pour une heure et demi. Les parents travailleurs vous en remercient !
  • Le rassemblement des enfants dans des centres coordonnés à partir de 16h30 dans des endroits différents des écoles fréquentées. Le trajet se fera-t-il en rang ? Les élèves de la Ville-basse ou du Faubourg devront-ils se promener dans la circulation intense du centre-ville pour se « rendre » à la rue du fort ?
  • Une uniformisation des horaires. Toutes les écoles du centre ville devront-elles fermer aux mêmes heures : bravo le plan de mobilité !
  • Une perte de compétence et d’expertise du personnel déjà en place qui donne entière satisfaction.
  • L’impossibilité de modulariser les horaires en fonction des réalités de terrain (par exemple : au lieu d’avoir 5 gardiennes durant 1 heure le soir, il suffirait d’en avoir 3 la première heure et 2 l’heure suivante)

Le chef de Cabinet de Madame l’Echevin semble laisser entendre que le Collège Communal aurait avalisé votre plan en 2008 mais que la mouture finale devrait lui être proposée incessamment sous peu !

Je viens de lire que le Collège Communal du 25 mai avait donné son accord de principe sur la teneur de la note de madame Gahouchi Ce plan est-il le plan de l’Echevin Gahouchi ou le plan du Collège Communal ?

Vos Collègues ont-ils à l’esprit les difficultés logistiques en termes de transport, de mobilité, de bâtiments adaptés, de chauffage de locaux, de sécurité, etc… qui devraient annihiler les économies prévues par le département de l’enseignement ?

Monsieur le Bourgmestre pourrait-il me faire parvenir le plan avalisé par le Collège Communal ainsi que les dernières modifications apportées ?

Notre Métropole essaie par tous les moyens de redensifier sa population. Il serait des plus contreproductifs de diminuer les avantages sociaux élémentaires offerts à sa population.


Webmaster Webmaster ·  08 juin 2010, 10:02

« L’échevine a tout faux ! C’est en se référant à un article d’un quotidien de la place que Luc Parmentier (Ecolo) est monté au créneau au sujet de la réorganisation des garderies dans les écoles carolos. L’échevine a-t-elle vraiment tout faux, ce qui s’apparenterait à une régression sociale, dit le Vert élu? Pour le bourgmestre, « l’échevine a (au contraire) tout bon ». C’est une matière difficle que l’accueil et l’encadrement des enfants a insisté Jean-Jacques Viseur. « La Ville a adhéré aux principes du décret instituant le système ATL (pour accueil du temps libre) et souhaite sa mise en place progressive. » Mise en place progressive, cela veut dire, a insisté le président, que toutes les écoles ne pourront en bénéficier. « Là où le système ne sera pas possible, la suveillance des garderies jusqu’à 18h30 sera maintenue » a-t-il confirmé, ce qui est la logique d’une note présentée en Collège par Mme Gahouchi. « Charleroi, où prévaut la logique d’un enfant=un enfant, est à la pointe dans ce domaine. Nous sommes convaincus que c’est une des clés d’un + à apporter « a conclu J-J. Viseur qui a insisté sur l’importance des enseignements à tirer d’expériences pilotes comme celle menée actuellement du côté de la rue du Fort. Histoire de compléter la réponse, Latifa Gahouchi a indiqué, quant à elle, que dans ce dossier, il y a un autre point, et pas des moindres, qui concernent les gardiennes, pour lesquelles il est envisagé une professionnalisation. Car, « dans notre esprit, l’accueil et l’encadrement ne doivent pas être synonymes de parquage » et c’est ainsi que les gardiennes pourraient être amenées à participer entièrement au projet pédagogique des écoles. Ce qui sous-entend plus de stabilité pour les intéressées (via des CDT), des normes d’encadrement revues en baisse (1 gardienne pour 35/40 enfants plutôt que 50) ou encore des Centres de Ressources comme celui que la Ville entend mettre bientôt à leur à leur disposition dans les murs de la Fonderie Thiebault, à Monceau/S.

aucune annexe



À voir également

Salle du Conseil - © J-M/ Hoornaert

L’évolution des milieux urbains et la gestion des déchets

Lors du précédent Conseil communal, des interpellations ont soulevé la problématique des...

Lire la suite