Le Vert Pays

Ecolo à Charleroi

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Impact des mesures financières sur la mise en œuvre du plan phénix

  • Xavier Desgain, Conseiller communal

Les différentes mesures prévues par la ville pour assainir ses finances auront certainement un impact sur sa politique d’investissement. A ce propos, j’aimerai connaître l’impact de ces mesures sur la mise en œuvre du plan phénix. Si la rénovation des voiries de la ville basse (rue du collège, de Marchienne et autres) se termine, je ne vois plus rien venir sur les autres projets, alors que les échéances me paraissent plutôt serrées. Quid donc de la réalisation et du financement de la rénovation des quais, de la coûteuse porte des arts, de la plateforme aérienne de la rue de la Montagne ou de l’attendue rénovation de la place de la digue. Je suis d’autant plus inquiet que l’échevin de l’aménagement du territoire a rendu publiques ses craintes si le budget 2010 n’était pas voté rapidement. Merci donc de nous faire le point sur ce dossier.


Webmaster Webmaster ·  08 juin 2010, 10:05

Impact des mesures financières sur la mise en oeuvre du plan Phénix. La demande était soulevée par Xavier Desgain (Ecolo) qui s’inquiète bien entendu de l’impact qu’auront les mesures financières que la Ville s’apprête à adopter (dans le cadre de son plan de gestion) sur la finalisation de ce méga-projet de redéploiement urbain à la ville basse. D’autant que si on dépasse les délais impartis, ce sont les sibsides européens qui risquent de nous filer entre les doigts. Pas de panique, « Nous somme toujours dans les délais » a rassuré l’échevin Eric Massin qui se dit toujours confiant dans l’aboutissement des huit fiches Phénix à l’horizon 2014. Des fiches qui, inévitablement, seront appelées à subir quelques modifications en cours de route par rapport aux visées de départ. Ainsi en est-il du réaménagement de la place Albert 1er dont le sort dépendra plus qu’avant de Rive Gauche et de l’idée de cette plateforme aérienne à la rue de la Montagne (pour desservir les étages des commerces) qui elle est carrément abandonnée au profit d’un projet plus sobre qui n’entrevoit plus, à l’endroit, qu’une rénovation de la voirie et le remplacement du mobilier urbain. Sinon, pour la fiche « Digue », la Ville est en attende du cahier spécial des charges tandis qu’en ce qui concerne la fiche « Porte des Arts », des discussions sont toujours en cours avec l’auteur de projet.

aucune annexe



À voir également

Salle du Conseil - © J-M/ Hoornaert

L’évolution des milieux urbains et la gestion des déchets

Lors du précédent Conseil communal, des interpellations ont soulevé la problématique des...

Lire la suite