Le Vert Pays

Ecolo à Charleroi

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Un pochoir, un peu d'eau pour la campagne Écolo

La section carolorégienne du parti Écolo avait initié ce qui semble devenir une habitude, lors du scrutin régional et européen de l’année passée : les Verts carolos terminent leur campagne électorale sur une action hautement symbolique et souriante, à même de marquer les esprits.

Après les pingouins de glace disséminés dans le centre-ville en juin 2009, Écolo Charleroi s’inspire cette fois d’une idée déjà appliquée par le parti écologiste allemand Die Grünen, à savoir l’écotag.

Comme son nom l’indique, il s’agit de tagger les trottoirs et bâtiments de manière écologique. Pour ce faire, un grand pochoir est disposé au sol ou sur les murs, les plus sales possibles. Il est ensuite aspergé au nettoyeur à haute pression. L’action de l’eau comprimée enlève la saleté et laisse alors apparaître, en « propre » se détachant sur le reste du trottoir ou du mur sale, le slogan découpé dans le pochoir.

Juliette Boulet, députée régionale et communautaire Écolo[1], commente : « Ce concept de campagne est hautement écologique puisqu’il ne gaspille pas de papier et utilise simplement l’eau de pluie stockée dans le nettoyeur à haute pression » .

Notes :

[1] Erreur du journaliste. Juliette Boulet est députée fédérale sortante. C’est Isabelle Meerhaeghe qui est députée régionale et communautaire


Les commentaires sont fermés


aucune annexe



À voir également

Didier Albin, Le Soir, 10 mars 2016, édition Hainaut, p. 24

Charleroi: le stand de tir en infraction avec la réglementation environnementale

Les policiers de la zone s’entraînent dans une infrastructure non conforme.

Lire la suite

Didier Albin, l'Avenir (édition entre-Sambre-et-Meuse), 2 février 2016, p. SM 11

Toutes les motions d’Écolo recalées

Aucun des projets de motion inscrits à l’ordre du jour par le groupe Écolo de l’opposition n’a été mis au vote. Explications.

Lire la suite