Le Vert Pays

Ecolo à Charleroi

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Écolo : pas la joie de 2009

La fête fut plus belle, plus grandiose en 2009. Hier soir, à la Brasserie de l’Éden, où les candidats et les militants écologistes s’étaient donnés rendez-vous pour accueillir la fin de campagne, l’ambivalence prévalait.

Certes, par rapport au scrutin fédéral de 2007, les Verts se maintiennent. Mais, depuis 2009, force est de constater qu’ils sont tombés de la vague qui les avait amenés au pouvoir à la Région et à la Communauté française : « Je crois que les gens se sont largement tournés vers le parti socialiste parce que la période est particulièrement instable, pleine d’incertitudes », affirme Isabelle Meerhaeghe, députée régionale et communautaire et candidate au sénat pour l’occasion.

L’épreuve du pouvoir est également citée parmi les causes qui expliquent ce recul par rapport à 2009. Philippe Henry, le ministre de l’Aménagement du territoire, entend-on à gauche ou à droit, a peut-être irrité un peu également. Tout comme Jean-Michel Javaux avec son coming out catholique, murmure-t-on aussi.

« Maintenant, ne noircissons pas tout, affirme Isabelle Meerhaeghe, députée régional. Nous nous maintenons. Ce n’est déjà pas si mal. Sur le canton de Charleroi, tout se resserre également. Vraisemblablement, nous ne sommes plus le deuxième parti. Il y a un parti tout puissant et trois autres plus modestes, le MR, le cdH et Écolo. Point positif : le FN disparaît du paysage politique. » Xavier Desgain ne semblait pas plus démonté : « En Hainaut et à Charleroi en particulier, les électeurs peuvent rapidement changer d’avis. Il faut le savoir. Je reste quand même sur l’accueil très chaleureux que nous avons reçu lorsque nous sommes allés à la rencontre des gens. »


Les commentaires sont fermés


aucune annexe



À voir également

Didier Albin, Le Soir, 10 mars 2016, édition Hainaut, p. 24

Charleroi: le stand de tir en infraction avec la réglementation environnementale

Les policiers de la zone s’entraînent dans une infrastructure non conforme.

Lire la suite

Didier Albin, l'Avenir (édition entre-Sambre-et-Meuse), 2 février 2016, p. SM 11

Toutes les motions d’Écolo recalées

Aucun des projets de motion inscrits à l’ordre du jour par le groupe Écolo de l’opposition n’a été mis au vote. Explications.

Lire la suite