Le Vert Pays

Ecolo à Charleroi

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Le passé constitue les racines du futur

Écolo Charleroi ne peut accepter le traitement honteux réservé aux archives

  • Luc Parmentier, Chef de groupe au Conseil communal
  • Julien Lechat, Secrétaire politique
  • Jean-Christian Sombreffe, Secrétaire administratif
  • Isabelle Meerhaeghe, Députée régionale et communautaire

Archives - © www.sxc.huLe groupe local écolo de Charleroi découvre avec consternation le sort que le Collège communal réserve aux archives de la Ville qui n’appartiennent pas à une majorité politique ponctuelle mais constituent le patrimoine des générations actuelles et futures des habitants de Charleroi et de sa région.

Comme écologistes carolos, nous constatons au fil de nos rencontres et de nos activités que notre région regorge de richesses culturelles et patrimoniales. Nous devons pourtant déplorer que, par rapport à bien d’autres villes belges et européennes de même ampleur, la mise en valeur du patrimoine, sa protection et sa promotion font trop souvent l’objet d’un manque d’attention politique, alors même que des initiatives émanant d’institutions reconnues ou de groupes de citoyens s’organisant en acteurs locaux cherchent à redresser par le biais de la culture et du patrimoine l’image de notre ville et de notre région.

Dans ce contexte, le sort des archives de la Ville de Charleroi se révèle inquiétant à plus d’un titre. D’abord parce que Charleroi, comme toute commune, a une obligation légale d’assurer la sauvegarde et la préservation de ces archives, comme le mentionne la loi de 1955 sur les archives.

Ensuite, parce que la plupart des acteurs socio-économiques de notre région insistent sur la nécessité, pour attirer des investisseurs et garder leurs habitants, que notre Ville et notre région redorent leur image vis-à-vis de l’extérieur. Pour cela, il faut au moins que nous soyons tous, comme l’affirmait une campagne de presse bien connue, fiers d’être carolos. Or, il n’y a pas de fierté sans identité, pas d’identité sans racines, pas de racines sans mémoire, pas de mémoire sans traces, pas de traces (ou si peu) sans archives … Rappelons à titre d’exemple, la maternité Reine Astrid, le Varia à Jumet, la cité de l’Enfance…

Ainsi, comme l’affirmait en lettres capitales une collection de manuels connue de générations d’élèves, le passé constitue les racines du futur. Il n’y aura pas de Charleroi de demain sans connaissance et conscience de son passé, non pas pour en faire un étendard mais pour comprendre les pièges ou les opportunités qu’il représente. Comment dès lors sensibiliser les adultes de demain aux enjeux de la citoyenneté et de la mémoire ?

Enfin, à l’heure où la Communauté française inscrit dans le marbre de la loi la nécessité d’éduquer les enfants et les adolescents aux enjeux de la citoyenneté et de la mémoire, Charleroi, qui compte un nombre important d’établissements d’enseignement, et notamment un réseau d’enseignement communal étendu, s’inscrit à contre-courant de cette exigence, par la gestion désinvolte des traces de son passé.

Certes, nous n’ignorons pas la situation financière difficile de la Ville. Nous pensons pourtant que le rôle du politique est de définir des priorités, surtout en période de crise. Visiblement, la sauvegarde du patrimoine n’en fait pas partie. Nous l’avions constaté hier en apprenant que, faute de moyens, la Ville n’était porteuse d’aucun projet de réaffectation du Cinéma-Théâtre Varia de Jumet. Nous le constatons aujourd’hui encore par le mauvais traitement réservé aux archives communales. Pour déployer ses ailes, Charleroi a pourtant besoin de racines. Conservons-les !

Le patrimoine est le géant qui porte notre regard vers l’avenir.

« Nous sommes des nains juchés sur des épaules de géant. Nous voyons ainsi davantage et plus loin qu’eux, non parce que notre vue est plus aigüe ou notre taille plus haute, mais parce qu’ils nous portent en l’air et nous élèvent de toute leur hauteur gigantesque. » Bernard de Chartres, XIIe siècle.


Les commentaires sont fermés


aucune annexe



À voir également

Voeux 2018

Vœux 2018 - Une ville pour les Carolos, par les Carolos

Pour les écologistes, il est important que les habitants de la ville participent à sa relance,...

Lire la suite

microphone - © Littleman & www.sxc.hu

Petits fruits… de mon jardin

Ecolo sensibilise la population à une production locale et de qualité, qui fait vivre nos...

Lire la suite