Le Vert Pays

Ecolo à Charleroi

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Absence du collège aux cérémonies du bois du Cazier

C’est en arrivant aux cérémonies de la commémoration de la catastrophe du charbonnage du bois du Cazier que j’ai été informé du fait qu’aucun membre du collège communal n’était présent sur place.

  • Xavier Desgain, Conseiller communal.

C’est en arrivant aux cérémonies de la commémoration de la catastrophe du charbonnage du bois du Cazier que j’ai été informé du fait qu’aucun membre du collège communal n’était présent sur place. Si j’ai été très honoré d’être invité par Jean Louis Delatte, directeur du bois du Cazier à déposer les couronnes de fleurs de la ville de Charleroi aux différents monuments en compagnie de ma collègue Fabienne Devillers, je dois toutefois vous dire que comme Marcinellois, comme conseiller communal et comme membre de la délégation officielle de la ville qui a participé aux cérémonies de jumelage à Manopello, j’étais très gêné de l’absence, à mes côtés, soit du bourgmestre, soit d’un membre du collège communal, pour accueillir le nouvel ambassadeur d’Italie, dont c’était la première sortie publique officielle, et les nombreuses délégations de communes françaises, flamandes et italiennes présentes sur place. Nombreuses sont les personnes qui ont assisté à ces cérémonies qui furent tout comme moi choquée de cette absence. Cette absence est d’autant plus criante lorsque l’on se souvient de la façon dont la ville a accueilli en grandes pompes le nouvel ambassadeur des Etats Unis ou encore un descendant de la famille royale italienne, qui n’a pourtant aucune légitimité démocratique ou même purement protocolaire. J’ai été également très gêné de ne pas avoir été informé préalablement de la fonction que j’allais être invité à remplir. J’aurais revu un peu plus en profondeur mes notions d’italien et j’aurais tout simplement mis mon écharpe officielle de parlementaire régional pour donner un peu mieux le change.

Je souhaite donc demander au bourgmestre, premier magistrat de notre bonne ville, pour quelles raisons aucun membre du collège communal n’était présent et pourquoi aucune autre personne n’était mandatée pour ce faire ? Et ne me répondez pas simplement qu’il s’agit d’un malheureux concours de circonstance car je ne me satisferai pas d’une telle réponse. Certains à l’époque ont dit que la catastrophe elle-même était un malheureux concours de circonstance, alors que l’enquête montra de nombreux problèmes structurels en matière de sécurité. Afin de vous amener plus loin dans votre réponse, je me demande donc de m’expliquer la procédure en vigueur au sein du collège pour garantir les représentations de la ville en tant qu’autorité publique dans des manifestations qui tiennent à cœur à la population ? Comment sont désignés les membres du collège communal qui y représentent la ville ? Quelle est la procédure prévue en cas d’absence ou de défaillance des membres ainsi désignés ? Existe-t-il une procédure, ou des règles de bon usage, pour assurer une représentation officielle de la ville dans de telles situations ? Quelle est la partie de ces procédures qui a été défaillante dans ce cas ? Comment peut-il y être remédié ? L’aide des services du protocole de la ville, dans le personnel est toujours impeccable, ne permettrait-il pas de vous aider dans de telles circonstances ? Enfin, n’estimez-vous pas, au nom du collège, devoir présenter des excuses aux personnes qui ont assisté à ces cérémonies ? Je souhaite également savoir qui exerçait ce dimanche matin 8 août 2010 la responsabilité de Bourgmestre faisant fonction ?


Webmaster Webmaster ·  31 août 2010, 17:21

Xavier Desgain (Ecolo) fut le premier à ouvrir la salve. Avec cette question au sujet de l’absence de membres du Collège aux cérémonies de commémoration de la catastrophe du Bois du Cazier, le 8 août dernier, à Marcinelle. Quelles sont les procédures en vigueur pour de telles manifestations a interrogé le parlementaire? “Lors de chaque Collège, un agenda est mis à l’ordre du jour en fonction des compétences et des disponibilités de chaque échevin. En l’occurrence, trois échevins avaient été désignés mais il se fait que, pour des raisons légitimes, aucun des trois n’a été disponible. Il s’agit d’un malheureux concours de circonstances, d’un enchaînement calamiteux, tout avait pourtant bien été préparé comme chaque année et rien n’est lié à une quelconque indifférence” indiqua le bourgmestre J-J. Viseur. J-J. Viseur qui dit avoir pris acte et confirmé, désormais, l’instauration d’une garde « manifestations » afin de prévenir à l’avenir ce type de déconvenues.

Source : site officiel de la Ville de Charleroi

aucune annexe



À voir également

Salle du Conseil - © J-M/ Hoornaert

L’évolution des milieux urbains et la gestion des déchets

Lors du précédent Conseil communal, des interpellations ont soulevé la problématique des...

Lire la suite