Le Vert Pays

Ecolo à Charleroi

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

3 orfèvres à la St Eloi …

Le gouvernement wallon aurait accepté de débloquer non pas 73, mais bien 75 millions d’euros pour éponger les différents déficits de notre Ville et de sa Régie foncière.
L’argent demandé, notre Ville devrait le recevoir, mais seulement par tranches.

  • Luc Parmentier, Conseiller communal.

Un des Membres de votre Collège Communal se demandait où j’avais bien pu aller chercher un titre pareil.
J’ai du lui expliquer que « les 3 orfèvres »était une chanson estudiantine qu’il m’est interdit de chanter ce soir vu le côté grivois et paillard du texte de cette chanson mais je tiens les paroles à sa disposition.

Mais revenons à nos moutons :

Votre majorité a voté, fort tardivement, le Budget 2010 ainsi que le plan de gestion 2010-2014 demandé par la Région Wallonne.

Selon les articles parus dans la Presse, notre Ville devrait bel et bien recevoir le prêt qu’elle demandait au Centre régional d’aide aux communes (CRAC).
Le gouvernement wallon aurait accepté de débloquer non pas 73, mais bien 75 millions d’euros pour éponger les différents déficits de notre Ville et de sa Régie foncière.
L’argent demandé, notre Ville devrait le recevoir, mais seulement par tranches.
Le budget communal et le plan de gestion qui l’accompagnait présentaient certaines faiblesses.
Les économies projetées et les nouvelles recettes ont souvent été estimées à la hausse pour tenter d’obtenir l’indulgence des autorités wallonnes malgré le tableau sombre des finances communales.

Tout cela a sans doute inspiré des réticences et a invité le gouvernement wallon à mettre la Ville sous monitoring.

Pour évaluer tout cela, trois employés du CRAC, payés à moitié par la Ville de Charleroi comme agents A1, devront se pencher au quotidien sur les comptes de la Ville.
Ils vérifieront notamment que les prévisions du plan de gestion n’ont pas été trop optimistes.
En cas de rapports défavorables, ils pourraient, en théorie, bloquer la libération de l’argent ou, pourquoi pas, de conseiller d’augmenter l’imposition communale.

L’envoi par le CRAC de 3 orfèvres des finances communales, véritables belles-mères de votre Collège ressemble à s’y méprendre à une mise sous tutelle déguisée !

Monsieur le Bourgmestre pourrait-il me faire dresser le tableau de l’évolution de ce dossier ?

A quelle date, nos trois belles-mères sont-elles attendues ? La rumeur populaire annonce leur arrivée à la St Eloi ?

J’ose espérer qu’à la différence des paroles de la chanson : ces trois orfèvres ne baiseront pas toute la famille !

Une partie de votre majorité avait conditionné la hausse des impôts à la condition que la taxe d’un euro par passager de l’aéroport soit validée par la Région Wallonne, ce qui ne semble pas être le cas.

Quid de la cohésion de votre majorité ?

Je vous remercie de votre écoute et de votre réponse.

« Je connais une belle-mère qui couche avec ses lunettes pour mieux voir souffrir son gendre dans ses rêves.» Coquelin Cadet


Les commentaires sont fermés


aucune annexe



À voir également

Salle du Conseil - © J-M/ Hoornaert

Passation

Monsieur le Bourgmestre, Depuis le mois de décembre 2006, trois mains, immenses, de 9 m de haut...

Lire la suite

Salle du Conseil - © J-M/ Hoornaert

Affichage électoral

Monsieur le Bourgmestre, Les élections communales et provinciales viennent de se terminer....

Lire la suite