Le Vert Pays

Ecolo à Charleroi

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Comptes 2009 (point 19)

  • Luc Parmentier, Conseiller communal.

Permettez-moi de saluer le travail titanesque fourni par l’équipe déforcée encadrant le receveur pour nous permettre de pouvoir approuver les comptes 2009 de notre Ville.

Votre pacte de majorité prévoyait dans son chapitre « le Budget et les comptes » que je cite :

« Chaque année, une séance spéciale du Conseil Communal sera consacrée à l’examen des comptes et à celui de la synthèse analytique qui l’accompagne. L’examen approfondi de ceux-ci et le débat contradictoire qui suivra sera un exemple de la culture d’évaluation de l’action publique que la majorité veut favoriser !
Cette synthèse lisible pour tous permettra au Conseil Communal de bien définir les objectifs à atteindre, les moyens nécessaires pour y parvenir et la méthode d’évaluation initiant une véritable culture de redditions des comptes.
Cette culture sera développée à l’occasion de l’examen des comptes et de la note synthétique qui l’accompagnera. »

Je me suis renseigné auprès du Secrétariat des Assemblées pour savoir si on n’avait pas oublié de nous faire parvenir cette « fameuse » note synthétique mais visiblement cette note n’existe pas ce qui rend difficile une évaluation « correcte » de votre activité en 2009.

Que dire de ces comptes 2009 ?

La trésorerie de notre Ville se porte mieux car seuls les mois de juillet et d’octobre se sont soldés par un solde négatif de trésorerie mais ce mieux est lié à deux critères : Le premier est relatif à l’enrôlement de la taxe « poubelles » qui l’année dernière a été enrôlée lors de l’exercice propre soit l’apport de plus de 8 millions d’euros frais, le deuxième est relatif à l’effet que je ne qualifierai pas de positif d’une Ville qui tourne au ralenti.

Permettez-moi ici de faire les louanges du Receveur qui, dans un contexte difficile, a permis à cette ville de gérer de manière professionnelle ses lignes de crédit. La gestion de la dette de notre Métropole est sous contrôle avec une diminution constante du taux d’intérêt moyen pour arriver en 2009 à un taux de 3,83 % sans parler d’un taux de recouvrement des taxes communales de plus de 90 %

Pour objectiver cette ville qui tourne au ralenti, le chiffre le plus parlant est celui du taux d’exécution qui tourne seulement autour des 80 % du Budget ordinaire ce qui indique que 20 % de votre politique n’est pas mise en action.

Au niveau du budget extraordinaire, le thermomètre des investissements prévus pour développer notre Métropole, on arrive à un taux de 50 % des sommes engagées soit seulement 40 millions d’euros. Même si ce taux s’est amélioré et que les montants engagés redeviennent conséquent, il n’est pas donc étonnant que le patrimoine mobilier et immobilier de notre Ville se détériore puisque notre métropole souffre depuis des années de sous-investissement !

« Ce qui compte ce n’est pas le vote, c’est comment on compte les votes.» Joseph Staline


Les commentaires sont fermés


aucune annexe



À voir également

Salle du Conseil - © J-M/ Hoornaert

Passation

Monsieur le Bourgmestre, Depuis le mois de décembre 2006, trois mains, immenses, de 9 m de haut...

Lire la suite

Salle du Conseil - © J-M/ Hoornaert

Affichage électoral

Monsieur le Bourgmestre, Les élections communales et provinciales viennent de se terminer....

Lire la suite