Le Vert Pays

Ecolo à Charleroi

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Le projet Rive Gauche

La Ville vient de donner son accord sur une convention unilatérale de la S.A. Lambert Promotion, en vue de la réalisation concrète du projet « Rive Gauche » qui devra se développer dans le périmètre « îlot Passage de la Bourse, Place Albert Ier et îlot Buisset ». Le groupe Écolo soutient fermement le principe de ramener dans le centre ville des activités économiques, il nous paraît toutefois important d’y apporter une très belle touche verte.

Ainsi sur le logement, il faut être attentif à deux choses : que la ville basse ne soit pas fermée à 18 heures et que la mixité de fonctions soit réellement garantie, ce qui implique que l’ensemble des logements soient bien répartis sur toute la zone à rénover. Nous ne sommes pas opposés à la création de logements moyens mais il nous semble aussi important de prévoir des logements pour les plus bas revenus et les personnes sans revenus afin d’assurer une bonne mixité sociale, ce qui n’est pas vraiment l’objectif de Rive Gauche. 10% des logements sociaux, judicieusement dispersés sur la zone, permettra à tous ceux qui le veulent de bien profiter du centre ville.

En ce qui concerne la sécurité, l’installation de caméras ne va pas régler tous les problèmes. Les lieux doivent être aménagés de façon à être le moins criminogène possible, quelle que soit l’heure. Il est nécessaire de prévoir une bonne mixité de fonctions pour garantir cette sécurité et que les rues soient sûres, même en soirée.

Il est important d’avoir une bonne répartition des restos et bistrots ouverts en soirée pour que tous les quartiers revivent le soir et le week-end. Il faut donc prévoir des espaces réservés à l’horeca mais aussi aux activités culturelles et de services pour qu’après la fermeture des bureaux et des commerces, les habitants aient encore une raison de sortir de chez eux. Des rues animées en soirée redonneront vie à la ville et empêcheront en partie le vandalisme, les dégradations de toutes sortes occasionnées plus facilement dans des rues désertes…

A propos de l’énergie, une belle proposition de faire de Charleroi une vitrine des nouvelles technologies énergétiques avait été faite lors des projets « Charleroi 2020 ». Il serait donc utile de mettre en place des normes énergétiques d’avant-garde pour ce projet phare de la région de Charleroi. Le standard passif ou équivalent pour les immeubles de bureau et les grandes surfaces est donc en conséquence la plus belle option à mettre en œuvre. La ville est-elle prête à jouer un rôle actif pour imposer un tel objectif et faire de ce projet une vitrine de ce qui se fait de mieux en énergie dans le secteur du bâtiment en Europe ? Nos entreprises ont tout à gagner à relever un tel défi.

Enfin, il faut saisir l’occasion de l’ouverture du métro pour renforcer l’accessibilité du centre ville par les transports en commun plutôt que d’encore donner priorité à la voiture, pour favoriser le commerce et en même temps améliorer le cadre de vie de tous les citoyens carolos…

Texte publié dans Charleroi Magazine, numéro d’octobre 2010


Les commentaires sont fermés


aucune annexe



À voir également

Carte blanche - opinion - © http://www.sxc.hu

Un quartier difficile en plein centre-ville

Depuis plus de vingt ans, la Ville-Haute est pointée du doigt. De la rue Turenne en passant par la...

Lire la suite

Carte blanche - opinion - © http://www.sxc.hu

En route vers la COP21 à Paris!

Charleroi doit se fixer des objectifs plus ambitieux dans la réduction des émissions de gaz à effet...

Lire la suite