Le Vert Pays

Ecolo à Charleroi

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Projet de la Porte des Sports

Le Ministre Wallon des Sports soutient-il encore la candidature au Mondial 2018 et la Porte des Sports ?

Écolo demande que le Ministre Antoine vienne s’expliquer devant l’ensemble des forces vives carolorégiennes.

  • Julien Lechat, Secrétaire politique de la locale
  • Luc Parmentier, Chef de groupe au conseil communal
  • Isabelle Meerhaeghe, Députée wallonne et communautaire
  • Xavier Desgain, Député wallon et communautaire

Stade de Charleroi - projetEcolo ne comprend pas l’opposition d’André Antoine à ce projet soutenu par l’ensemble des forces vives carolorégiennes.

Cette remise en cause dépasse d’ailleurs le strict cadre de Charleroi puisqu’en déclarant qu’il n’est pas opportun de localiser le futur stade de Charleroi à cet endroit, le Ministre André Antoine remet clairement en cause la possibilité de tenir les délais impartis à la Ville et la Région Wallonne afin de participer à l’organisation du Mondial 2018 : Ecolo s’interroge dès lors sur la volonté du Ministre de soutenir cette candidature commune de la Belgique et des Pays-Bas. Nous craignons en effet que cette sortie médiatique puisse être interprétée par les instances internationales de la Fifa comme le désaveu d’une partie du Gouvernement Wallon quant à cette candidature. Organisation de renommée, la Fifa ne prendra pas le risque de sélectionner un pays organisateur qui, dès le départ, serait pointé comme défaillant pour l’un de ses sites : ce que le Ministre wallon des Sports affirme lui-même !

 

Concernant la situation de Charleroi, l’implantation du stade de football du Pays de Charleroi et de la Porte des Sports sur le site des AMS à Marchienne est une occasion rêvée de donner une nouvelle vie à une friche industrielle qui handicape le développement de l’entrée ouest de la ville de Charleroi.

Cette volonté pour la Wallonie de mieux appuyer son développement sur la dynamisation, la rénovation, et le développement de ses grands centres urbains est pourtant inscrite au cœur de la déclaration de politique régionale, signée par les trois partis de la majorité. Nous ne pouvons croire que le Ministre humaniste André Antoine ignore que cet enjeu social relève une acuité particulière.

Par ses propos, le Ministre André Antoine balaye d’un revers de la main l’espoir de toute une population. Public fragilisé et pourtant porteurs de dynamiques multiculturelles, les habitants du quartier Ouest de la ville pouvaient enfin croire à l’amélioration de leur cadre de vie. Manifestement, le Ministre André Antoine préfère laisser ces hommes et ces femmes face à leur misère environnementale : l’abandon du projet Porte des Sports, faute de financement des infrastructures sportives, aura également ces conséquences sociales.

Il est par ailleurs étonnant que le Ministre Antoine mette en avant les coûts de dépollution du site pour « recaler » le projet.

En effet, un budget de 17 millions € est d’ores et déjà prévu pour assainir ce site et les premiers travaux sont en cours. Le chantier devrait, selon toute vraisemblance, être terminé pour la fin 2012 et respecter ainsi les échéances fixées. De plus des alternatives (parkings en surface) existent afin de ne pas générer de surcoût.

Ce budget, prévu dans le cadre du Plan Marshall, étant du ressort de la SPAQuE, et non du Ministre des Sports, cette dépollution ne vient en rien grever celui de la construction du projet et ne doit donc pas être un frein à celui-ci. Écolo se demande donc si les propos du Ministre Antoine relèvent simplement d’un manque d’information, ou d’une volonté réelle d’écarter le projet de la Porte des Sports ?

Il est aussi important de signaler que le lieu choisi s’inscrit pleinement dans la stratégie de mobilité durable car proche d’une station de métro et des trois plus grandes lignes de chemin de fer du bassin carolorégien.  Ce projet s’inscrit donc pleinement dans l’esprit de la déclaration de politique régionale, tant en matière de mobilité qu’en matière de réhabilitation d’anciennes friches industrielles et de redynamisation des zones urbaines.

De plus, il a fait l’objet d’un travail de concertation intense rassemblant l’ensemble des acteurs locaux, en ce compris les représentants du Cdh local. Comme pour la question des pôles universitaires, Écolo invite les humanistes à davantage de cohérence au-delà des sous-localismes. Nous ne pouvons croire que le Ministre humaniste André Antoine ignore que la réalité sociale des Carolos mérite de faire concentrer toutes les dynamiques permettant de relever leur qualité de vie. Issus du même parti, le bourgmestre Jean-Jacques Viseur, l’échevin Antoine Tanzilli et la députée Véronique Salvi ne peuvent demeurer muets.

Écolo ne comprend donc pas l’opposition du Ministre Antoine à la localisation de ce projet pourtant soutenue par l’ensemble des forces vives de la région de Charleroi et demande qu’il soit entendu par le Comité de développement stratégique de Charleroi, afin que l’ensemble des acteurs carolorégiens puissent lui expliquer de vive voix tout l’intérêt de ce projet pour la région de Charleroi et pour la Wallonie.


Les commentaires sont fermés


aucune annexe



À voir également

Voeux 2018

Vœux 2018 - Une ville pour les Carolos, par les Carolos

Pour les écologistes, il est important que les habitants de la ville participent à sa relance,...

Lire la suite

microphone - © Littleman & www.sxc.hu

Petits fruits… de mon jardin

Ecolo sensibilise la population à une production locale et de qualité, qui fait vivre nos...

Lire la suite