Le Vert Pays

Ecolo à Charleroi

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Accueil des demandeurs d'asile.

Le Secrétaire d’Etat à l’intégration sociale, Monsieur Philippe Courard, a mis sur la table du Gouvernement fédéral un plan d’action visant à ouvrir dès le 1er décembre 2010, 4000 places nouvelles en vue d’abriter les demandeurs d’asile durant l’hiver.

  • Anne Cattiez, Conseillère communale.

Monsieur le Bourgmestre, Messieurs et Mesdames les Echevins,

Le Secrétaire d’Etat à l’intégration sociale, Monsieur Philippe Courard, a mis sur la table du Gouvernement fédéral un plan d’action visant à ouvrir dès le 1er décembre 2010, 4000 places nouvelles en vue d’abriter les demandeurs d’asile durant l’hiver.

A Charleroi, les statistiques du Relais social montrent que près de 33% de la population s’adressant à l’abri de nuit de la rue Dourlet sont des personnes sans papier ou en attente d’une régularisation éventuelle de leur situation (10%). Ces personnes en particulier entrent dans le cadre des compétences de Fédasil.

Nous avons déjà évoqué le sujet alors même que tout le monde est bien d’accord pour dire que ces personnes devraient être prises en charge par le fédéral.

Alors que ce n’est pas le cas partout, l’abri de nuit de Charleroi a toujours accueilli ces personnes en respectant les termes du décret en matière d’inconditionnalité de l’accueil de toute personne se trouvant à la rue (et c’est tout à son honneur).

C’est sans doute une des raisons qui font que nous retrouvons des personnes sans papiers aux portes de l’abri de nuit mais au risque également de devoir refuser d’autres personnes sans abri par manque de place. Car nous savons tous que l’abri de nuit Dourlet est surchargé et doit très fréquemment refuser du monde pour la nuit. Il m’est revenu que certains soirs, plus de 20 personnes devaient trouver asile ailleurs, dans la rue pour la nuit…

Avec la mesure qui doit être prise par le ministre Courard, d’autres solutions seraient alors possibles qui permettraient, on peut l’espérer, de libérer de nouvelles places.

Monsieur le Bourgmestre, nous savons que Charleroi ne dispose pas d’une caserne désaffectée pour abriter ses personnes demandeurs d’asile en période de grand froid.

Mais pouvez-vous cependant nous dire quelles dispositions vous comptez prendre dans le cadre de la mesure Courard afin de soulager les abris de nuit surchargés de Charleroi et permettre le transfert de ces populations vers des lieux plus durables et mieux adaptés à leurs conditions actuelles (je pense plus particulièrement aux locaux de la Protection civile de Gembloux, proche de Charleroi).

Peut-on espérer également que des mesures structurelles puissent être mises en place en relation avec le Fédéral et la région wallonne afin de prévoir les choses pour l’avenir.


J.M. J.M. ·  02 décembre 2010, 12:25

Une première vague de froid déferle sur notre pays et voilà le problème du sans abritisme qui ressurgit avec d’autant plus d’aquité. Cela inquiète la conseillère Anne Cattiez (Ecolo) d’autant plus qu’à Charleroi, une bonne proportion des sans-abri sont des personnes sans papier, comme en atteste les chiffres de fréquentation (33%) de l’abri Dourlet. Alors, quid des dispositions à prendre dans le cadre du décret Courard pour soulager ce lieux? Comme il l’avait déjà fait précédemment, l’échevin et président du CPAS Bernard Dallons l’a invitée, au risque de se répéter et de s’attiirer les foudres de la conseillère, à relayer ses questions auprès de l’organe compétent, c’est-à-dire le Conseil de l’Aide sociale.

Source : Site officiel de la Ville de Charleroi

aucune annexe



À voir également

Salle du Conseil - © J-M/ Hoornaert

L’évolution des milieux urbains et la gestion des déchets

Lors du précédent Conseil communal, des interpellations ont soulevé la problématique des...

Lire la suite