Le Vert Pays

Ecolo à Charleroi

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Règlement Communal Occupation privative de la voie publique (point 4)

Le règlement proposé ce soir me laisse perplexe

  • Luc Parmentier, Chef de groupe au Conseil communal.

Le règlement proposé ce soir me laisse perplexe, notamment :

L’article 1 qui interdit sur la voie publique tous distributeurs automatiques que ce soient un distributeur de pain, un distributeur de cannettes ou même un distributeur de préservatifs souvent tous bien utiles lorsque vous devez vous sustenter, vous abreuver ou vous « soulager » ! Je ne sais pas si « demain » les distributeurs de sacs « TOUTOUNET » seront encore admis sur le territoire de notre Métropole !

L’article 3 me paraît caduc puisqu’il bafoue le principe d’égalité. Seuls les établissements de Fleurs, Fruits et légumes et du secteur Horeca pourront introduire une demande de dérogation. Pas de dérogation possible pour les autres commerçants ou autres associations ! Demain, la maison du tourisme ne pourra-t-elle plus installer de présentoirs sur son trottoir !

L’égalité devant la loi ou égalité en droit est le principe selon lequel tout individu doit être traité de la même façon par la loi, le fameux principe d’isonomie. Aucun individu ou groupe d’individus ne doit donc avoir de privilèges garantis par la loi ce qui ne semble pas être le cas !

L’article 11 prévoit que l’utilisation de l’eau sous haute pression pour le nettoyage des revêtements de sol est interdite. Bonne chance pour réussir à nettoyer les joyeux clinkers de couleur claire qui pavent nos trottoirs !

L’article 12 interdit tout bonnement les terrasses en dur même simplement posées sur le trottoir. Adieu les terrasses des Templiers, de la cuve à bière, du gringo, du prince Baudouin, etc.

L’article 13 est encore plus « rigolo » : L’ensemble du mobilier doit être exempt de publicité sous quelque forme que ce soit : lettrages, sigle, annonces, etc.

Fini à Charleroi les parasols et autres sièges dédiés à « Coca-Cola », « Perrier » ou autres « Parasol ».

Ce nouveau règlement prévoit quand même des dispositions transitoires et laisse 4 mois aux différents exploitants pour rentrer leurs demandes soit pour le 29 mars 2011. Je leur souhaite « Bonne chance »

« Par égalité, chacun comprend qu’il ne vaut pas moins que son voisin, mais que son voisin est loin de le valoir. », George Mikes


Les commentaires sont fermés



À voir également

Salle du Conseil - © J-M/ Hoornaert

Passation

Monsieur le Bourgmestre, Depuis le mois de décembre 2006, trois mains, immenses, de 9 m de haut...

Lire la suite

Salle du Conseil - © J-M/ Hoornaert

Affichage électoral

Monsieur le Bourgmestre, Les élections communales et provinciales viennent de se terminer....

Lire la suite