Le Vert Pays

Ecolo à Charleroi

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Un budget carolo pour Noël

Pour la première fois présenté en décembre.

Le Conseil communal de Charleroi a adopté majorité XXL contre opposition Écolo le budget 2011 de la ville, en léger déficit de 10,6 millions d’euros.

  • Source : Le Soir
  • Auteur : Didier Albin

Le Soir (Hainaut) - 22-12-2010 - p. 19

Autre article sur le même sujet

Dur, dur, le budget carolo

Il a été voté majorité contre opposition, avec un déficit de près de 11 millions d’euros.

Le plan de gestion imposé à la ville, condition sine qua non d’une aide particulière de la région, réclamait un budget en équilibre pour 2011. On n’y est pas, avec le budget voté lundi soir.

La question subsiste donc, de savoir si la tutelle régionale acceptera de passer outre l’avis du Centre régional d’aide aux communes, et d’approuver un budget voté en déficit, avec pour conséquence que la première tranche d’aide servira à combler ce déficit, alors qu’elle aurait dû aller à des réalisations telles que la déconstruction du stade du Sporting.

C’est là que se situeront les ambassades que Charleroi et ses dirigeants entreprendront auprès de la tutelle, pour la convaincre de ce qu’on a “fait pour un mieux ”, tenant compte de ce qu’on était, selon l’expression désormais connue, déjà “allé jusqu’à l’os”, en matière de restrictions et de budgets rognés.

Côté recettes, pourtant, il en est sorti de nouvelles, comme celle qui touchera la petite restauration; d’autres, qu’on espérait lever, ont été rejetées, com- me celle qui aurait joué sur les passagers du BSCA. Au lieu des cinq millions prévus, on se contentera d’une taxe sur les parkings de 700.000 €.

Côté réduction, on notera les 4,7 millions économisés sur le départ d’agents non remplacés. La ville ne manquera pas de rappeler au Crac qu’avant les mesures imposées par le plan de gestion, on en était à un budget plus déficitaire encore, avec l’affrontement de deux thèses : la ville, avançant qu’elle ne peut aller plus loin dans les restrictions et se refusant à lever d’autres taxes, un an avant les élections; le Crac, prônant la rigueur, dans toute sa sécheresse.

L’affrontement devrait être celui-là, même si la décision finale appartient au Gouvernement wallon, et qu’il est permis de compter sur le ministre de tutelle, Paul Furlan, pour soutenir Charleroi.


Les commentaires sont fermés


aucune annexe



À voir également

Didier Albin, Le Soir, 10 mars 2016, édition Hainaut, p. 24

Charleroi: le stand de tir en infraction avec la réglementation environnementale

Les policiers de la zone s’entraînent dans une infrastructure non conforme.

Lire la suite

Didier Albin, l'Avenir (édition entre-Sambre-et-Meuse), 2 février 2016, p. SM 11

Toutes les motions d’Écolo recalées

Aucun des projets de motion inscrits à l’ordre du jour par le groupe Écolo de l’opposition n’a été mis au vote. Explications.

Lire la suite