Le Vert Pays

Ecolo à Charleroi

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Adieu : distributeurs, terrasses, crêpes, etc

La majorité XXL (PS, MR et CDH) du Conseil Communal a voté le nouveau Règlement Communal concernant l’occupation privative de la voie publique

L’opposition écologique a voté contre ce nouveau règlement car selon nous il porte atteinte au développement harmonieux de notre cité car l’objectif premier de ce règlement qui est de rendre la Ville plus attractive, propre et conviviale ne sera pas atteint.

Les bases de ce règlement paraissent simples au premier abord : permettre un cheminement sécurisé et commode des piétons, des voitures d’enfant et autres personnes à mobilité réduite. Pour se faire, il faut garantir que les occupations privatives des trottoirs n’entravent pas le passage des piétons.

Survolons les différents articles de ce nouveau règlement pour vous expliquer les motivations du groupe Écolo à voter contre celui-ci.

L’article1 interdit sur la voie publique tous distributeurs automatiques que ce soient un distributeur de pain, un distributeur de cannettes ou même un distributeur de préservatifs souvent tous bien utiles lorsque vous vous trouvez en dehors des heures habituelles d’ouverture des commerces. Interdit aussi tout appareil de cuisson sur la voie publique. Demain, nous pourrons faire une croix sur les bonnes crêpes de la Rue de Dampremy !

L’article 3 nous paraît caduc puisqu’il bafoue le principe d’égalité.Seuls les établissements de Fleurs, Fruits et légumes et du secteur Horeca pourront introduire une demande de dérogation.Il n’y aura pas de dérogation possible pour les autres commerçants ou autres associations ! Demain,la maison du tourisme ne pourra-t-elle plus installer de présentoirs sur son trottoir !

L’égalité devant la loi ou égalité en droit est le principe selon lequel tout individu doit être traité de la même façon par la loi, le fameux principe d’isonomie. Aucun individu ou groupe d’individus ne doit donc avoir de privilèges garantis par la loi ce qui ne semble pas être le cas !

L’article11 prévoit que l’utilisation de l’eau sous haute pression pour le nettoyage des revêtements de sol est interdite. Bonne chance pour réussir à nettoyer les joyeux clinkers de couleur claire qui pavent nos trottoirs !

L’article12 interdit tout bonnement les terrasses en dur même simplement posées sur le trottoir. Adieu les terrasses des Templiers, de la Cuve à bière, du Gringo, du Prince Baudouin,etc.

L’article13 est encore plus «rigolo» : L’ensemble du mobilier doit être exempt de publicité sous quelque forme que ce soit : lettrages, sigle, annonces, etc.

Fini à Charleroi les parasols et autres sièges dédiés à « Coca-Cola », «Perrier» ou autres «Parasol ». Ce qui est bienveillant en matière de publicités tous azimuts mais qui aura des conséquences financières pour les cafetiers à moins qu’ils ne « tipppexent » les logos…

Ce nouveau règlement prévoit quand même des dispositions transitoires et laisse 4 mois aux différents exploitants pour rentrer leurs demandes soit pour le 29 mars 2011.

Nous leur souhaitons «Bonne chance»

Texte publié dans Charleroi Magazine, numéro de janvier 2011


Les commentaires sont fermés


aucune annexe



À voir également

Carte blanche - opinion - © http://www.sxc.hu

Un quartier difficile en plein centre-ville

Depuis plus de vingt ans, la Ville-Haute est pointée du doigt. De la rue Turenne en passant par la...

Lire la suite

Carte blanche - opinion - © http://www.sxc.hu

En route vers la COP21 à Paris!

Charleroi doit se fixer des objectifs plus ambitieux dans la réduction des émissions de gaz à effet...

Lire la suite