Le Vert Pays

Ecolo à Charleroi

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Sinistre(s) au Palais des Beaux-Arts ou sinistre PBA !

  • Luc Parmentier, Chef de groupe au Conseil communal

M. Paul Ficheroulle,
Echevin des travaux, bâtiments, économies d’énergie, bureau d’études, voirie, transports, charroi, logistique, mobilité, informatique, Service Interne de prévention et de protection téléphonie et de l’organisation et méthodes

Cela fait près de six mois qu’une des deux entrées de la nouvelle extension du Palais des Beaux-Arts reste close.

Suite à un sinistre, une des portes « automatiques » a été condamnée dans l’attente d’une remise en état. Heureusement, au vu de la fragilité de ces portes télescopiques, le PBA a fait placer, à ses frais, des volets devant celles-ci ce qui permet au moins de sécuriser le bâtiment.

Le PBA a donc prévenu le propriétaire du bâtiment c’est-à-dire la Ville de Charleroi de ce sinistre et les différentes étapes du dossier administratif au niveau d’Ethias, assureur de la Ville, on été réalisées (déclaration, devis, etc…).

Il me revient qu’Ethias aurait clôturé le dossier de ce sinistre et que le remboursement des travaux déduction faite de la franchise aurait été versé sur le compte de la Ville depuis plusieurs mois. On parlerait d’un montant de moins de 1.000,00 €.

Depuis lors et malgré de nombreux rappels, une des deux entrées permettant l’accès aux salles d’exposition, au Musée des Beaux-Arts, à la Médiathèque, ainsi qu’au comptoir d’accueil ou à la billetterie du PBA est fermée donnant une image déplorable d’une Ville sombrant dans le néant.

De plus, un 2ème sinistre a eu lieu au niveau de ce grand espace vitré ; une voiture a embouti une partie de la vitrine et visiblement, ici aussi, notre Métropole tarde à réagir afin de rendre à ce lieu emblématique un semblant de dignité !

Monsieur l’Echevin pourrait-il me faire connaître la date de début des travaux de remise en état de la porte automatique et des vitres de la façade du PBA.

Permettez-moi de joindre mes deux mains aux trois mains de l’œuvre « passation » afin de vous implorer d’agir !

Dans l’attente de votre réponse, veuillez recevoir, Monsieur l’Echevin, mes carolorégiennes et écologiques salutations.


Les commentaires sont fermés


aucune annexe



À voir également

Salle du Conseil - © J-M/ Hoornaert

Trafics de drogue et risques de corruption, comment sommes-nous protégés ?

Il n’y a pas une semaine qui passe sans que les trafics de drogue et leurs nuisances fassent...

Lire la suite

Salle du Conseil - © J-M/ Hoornaert

Rénovation du Boulevard Mayence... Et l’information Bordel !

Monsieur l’Echevin, Des panneaux nouvellement plantés annoncent la rénovation du Boulevard Mayence...

Lire la suite