Le Vert Pays

Ecolo à Charleroi

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

A quand une vraie bonne gouvernance au Conseil communal carolo ?

Le Groupe Ecolo du Conseil communal de la Ville de Charleroi prend acte de la fin du énième ultimatum de démission du Bourgmestre Jean-Jacques Viseur. Les péripéties de ces derniers jours sont scandaleuses pour une Ville qui se targue d’être en phase avec le concept de la Nouvelle gouvernance.

  • Xavier Desgain, Conseiller communal
  • Luc Parmentier, Chef de groupe

Et le cirque que nous déplorons empêche notre Métropole de faire face aux sérieux problèmes économiques, sociaux et environnementaux qui touchent les Carolorégiennes et Carolorégiens chaque jour. Il est urgent de faire avancer et de défendre de nombreux dossiers essentiels pour les Carolos et pour le bon fonctionnement de la ville :

  • un budget 2011 recalé par la tutelle ;
  • une nuée de Permis d’environnement ou d’urbanisme à « traiter » ;
  • tous les projets « Phénix » ;
  • etc.

Des dissensions importantes de la majorité communale sont apparues lors de cette dernière crise sur le traitement par la Ville de Charleroi de dossiers disciplinaires.

Le groupe Ecolo tient à rappeler que dans ces matières sensibles, il est de la plus grande importance que ces dossiers soient tenus de la manière la plus rigoureuse possible pour que les conseillers communaux puissent de façon impartiale prendre leurs décisions.

Pour cela, il faudrait dorénavant que le Secrétariat communal de notre Ville mette à disposition des conseillers, à temps et à heure, des dossiers « bétonnés » avec une véritable « enquête disciplinaire » de l’autorité communale et non un paquet de feuilles volantes, d’extraits partiels de procès-verbaux d’audition collationnés par un bureau d’avocat bruxellois.

Pour pouvoir reprocher des manquements à des agents, il serait normal que l’autorité soit irréprochable et donne aux conseillers communaux les éléments leur permettant de se faire une opinion, ce qui est rarement le cas à Charleroi ! Il y a là un malaise que vivent un certain nombre de conseillers communaux et qui devrait être dissipé par des pratiques de réelle bonne gouvernance dans la gestion même des dossiers inscrits à l’ordre du jour du Conseil communal.

C’est pourquoi nous déposons, ce jour, un recours (en annexe) dans les mains du Ministre Furlan contre les décisions prises lors du point 62/4 du Conseil communal de la Ville de Charleroi du 28 mars 2011 (Procédure disciplinaire à charge de B. D., chef de service administratif définitive – Décision motivée après audition de l’agent).

Ce recours est fondé sur le fait que le point 62/4 est un point qui a été ajouté en urgence aux trois points initiaux de l’ordre du jour du Conseil du 28 mars 2011 envoyé dans les délais légaux le 17 mars 2011.

L’article L1122-24 du Code de la démocratie locale et de la décentralisation prévoit que « Aucun objet étranger à l’ordre du jour ne peut être mis en discussion, sauf dans les cas d’urgence où le moindre retard pourrait occasionner du danger et que l’urgence sera déclarée par les deux tiers au moins des membres présents ».

Il nous paraît difficile de penser que ce point urgent présente un caractère de dangerosité et que, de plus, ce point n’a pas été déclaré urgent par les deux-tiers des membres présents, ce qui rend la décision du Conseil communal nulle et non avenue ! Par ce recours, Ecolo, tout en étant le seul groupe de l’opposition, formule une proposition qui permettrait à tout un chacun de reprendre ses esprits, de démontrer que le Collège est capable de travailler dans la sérénité et surtout de se remettre à travailler pour le bien de la principale Ville de Wallonie et de contribuer à prendre les sanctions disciplinaires nécessaires et appropriées.


Les commentaires sont fermés


aucune annexe



À voir également

Voeux 2018

Vœux 2018 - Une ville pour les Carolos, par les Carolos

Pour les écologistes, il est important que les habitants de la ville participent à sa relance,...

Lire la suite

microphone - © Littleman & www.sxc.hu

Petits fruits… de mon jardin

Ecolo sensibilise la population à une production locale et de qualité, qui fait vivre nos...

Lire la suite