Le Vert Pays

Ecolo à Charleroi

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Montée de violence à Charleroi

La Locale Écolo de Charleroi demande à la majorité XXL de se remettre au travail en partenariat avec les acteurs de terrains.

  • Julien Lechat, Secrétaire politique de la Locale de Charleroi
  • Luc Parmentier, Chef de groupe au conseil communal
  • Isabelle Meerhaeghe, Députée wallonne et communautaire
  • Xavier Desgain, Député wallon et communautaire

Les évènements que vit la ville de Charleroi ces derniers jours constituent un profond révélateur du malaise urbain que connaît notre ville : toxicomanie importante, montées de violence alimentées par des évènements extérieurs ou en réaction à des actions de police, dégradation de liens sociaux dans de nombreux quartiers de la ville, appauvrissement de plus en plus intense d’une part importante de la population, etc. Les différentes formes d’insécurité notamment économique et sociale créent ensemble un climat global d’incertitude, d’angoisse diffuse, qui pousse chacun à de plus en plus de méfiance, de repli sur soi.

Pire dans les derniers événements, l’intervention policière – légitime – apparait vécue comme un arbitraire et sert de justification à des débordements inqualifiables mais qui doivent nous éclairer sur ce malaise. Il nous faut cependant rester prudent quant aux causes véritables du décès regrettable de la personne interpellée.

La criminalité et la délinquance ne sont pas une fatalité. Elles sont aussi le résultat de choix de société.

La locale écolo de Charleroi estime qu’il est temps d’évaluer les actions mises en place dans la cadre de la politique des villes et de remettre une nouvelle fois sur le métier la politique de prévention et de lutte contre les drogues au sens large. En effet, l’évolution de la situation montre que les actions mises en place dans ces deux politiques n’atteignent pas le but visé : de ce point de vue, la tripartite actuelle n’obtient pas des résultats suffisants. Il est donc indispensable d’évaluer ces politiques relatives à l’insécurité (réelle ou ressentie) et de mettre en place une nouvelle stratégie et des actions novatrices pour s’attaquer aux racines multiples du malaise urbain qui émerge pour le moment.

Il ne s’agit pas ici de surfer, comme d’autres, sur « l’émocratie », de travailler à la hâte et sans consultation du terrain (des associations notamment et elles sont nombreuses à Charleroi) : le risque serait alors trop grand d’une part de reproduire les mêmes erreurs en manquant les objectifs et d’autre part, de faire grandir l’insatisfaction et les craintes.

En matière de drogue comme en matière d’incivilités, par exemple, nous plaidons depuis de nombreuses années pour que des alternatives à la répression soient développées tout en étant attentif à ne pas donner un sentiment d’impunité. Une approche globale doit être trouvée.

D’autre part, s’il est important que la Justice se prononce rapidement sur les circonstances des décès de Sandro Bonafede et de la seconde victime, il est également essentiel que les policiers locaux puissent exercer leur métier dans les meilleures conditions : une ville telle que Charleroi ne peut, en raison de contraintes budgétaires, cesser d’investir dans la formation, l’encadrement et le support psychologique des agents face à de tels événements. Soit dans l’ensemble des moyens d’action de son personnel garantissant la sécurité de tous.

Surtout, la nécessaire rationalisation budgétaire ne devrait pas faire, selon nous, l’impasse sur un renforcement de la police de proximité, proche des réalités de terrain et attentive aux phénomènes nouveaux au sein des quartiers.

Une société « risque zéro » n’existe pas mais nous pensons qu’il faut tout mettre en œuvre pour à la fois prévenir et limiter ces différents risques.


Les commentaires sont fermés


aucune annexe



À voir également

Voeux 2018

Vœux 2018 - Une ville pour les Carolos, par les Carolos

Pour les écologistes, il est important que les habitants de la ville participent à sa relance,...

Lire la suite

microphone - © Littleman & www.sxc.hu

Petits fruits… de mon jardin

Ecolo sensibilise la population à une production locale et de qualité, qui fait vivre nos...

Lire la suite