Le Vert Pays

Ecolo à Charleroi

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Eric Lecomte à Charleroi: ''Un dossier disciplinaire mal ficelé'', dit Ecolo

Début de semaine, le Conseil d’Etat cassait la sanction disciplinaire prise par la Ville de Charleroi à l’encontre de son ex-secrétaire communal, Eric Lecomte. Par cet arrêt, celui-ci se voyait réintégré dans ses fonctions. La Ville ne l’entend pas de cette oreille. L’opposition Ecolo réclame un changement radical de méthode.

  • Source : rtbf
  • Auteurs :
    • Jean-Christophe Adnet
    • Cédric Loriaux
    • Daniel Barbieux

On l’a dit : le Conseil d’Etat vient de donner raison à Eric Lecomte, l’ancien secrétaire communal de Charleroi. Ce dernier avait été écarté en novembre 2008 suite, notamment, à des erreurs de gestion et des faits de nature disciplinaire.

Cette sanction, prise par le conseil communal de Charleroi et avalisée après coup par la Région wallonne, a été jugée disproportionnée par le Conseil d’Etat. Conseil d’Etat qui a estimé qu’Eric Lecomte pouvait réintégrer ses fonctions.

Eric Lecomte s’est donc bel et bien présenté à son poste ce jeudi matin. Ce qui ne signifie pas pour autant qu’il réoccupera de fait ses fonctions dans les prochains jours puisque, dans ce dossier, la ville de Charleroi n’a, semble-t-il, pas dit son dernier mot. Elle a contesté l’arrêt rendu par le Conseil d’Etat en demandant la poursuite de la procédure et a même renouvelé sa suspension, avec effet immédiat.

Il faut savoir qu’Eric Lecomte avait aussi été suspendu par mesure d’ordre en 2007, à la suite de son inculpation dans le cadre du volumineux dossier ”Ville”. Plus d’explications, ci-contre, avec le billet d’Alain Vaessen.

”Un problème de méthode”, selon l’opposition

Du côté des bancs de l’opposition communale, les Verts ont tenu à réagir par rapport à cet arrêt. Luc Parmentier, chef de groupe : ”Comme d’habitude, c’est un dossier disciplinaire dont la motivation et le dossier ont été mal ficelés par l’avocat de la Ville, Me Uyttendaele. A mon avis, le problème est là.”

Et Luc Parmentier de rajouter : ”On remarque que tous les dossiers disciplinaires se font soit casser par le Conseil d’Etat, soit blackbouler par la tutelle. Cela commence à poser problème. Il est temps que le collège change son fusil d’épaule (…) C’est donc plutôt un problème de méthode, il faudrait la revoir pour arriver à une bonne gouvernance correcte et durable de cette ville.”

Pour Ecolo, il faudrait que les fonctionnaires soient suspendus jusqu’à ce qu’il y ait une décision judiciaire, et ensuite seulement, la Ville prendrait une sanction.


Les commentaires sont fermés


aucune annexe



À voir également

Didier Albin, Le Soir, 10 mars 2016, édition Hainaut, p. 24

Charleroi: le stand de tir en infraction avec la réglementation environnementale

Les policiers de la zone s’entraînent dans une infrastructure non conforme.

Lire la suite

Didier Albin, l'Avenir (édition entre-Sambre-et-Meuse), 2 février 2016, p. SM 11

Toutes les motions d’Écolo recalées

Aucun des projets de motion inscrits à l’ordre du jour par le groupe Écolo de l’opposition n’a été mis au vote. Explications.

Lire la suite