Le Vert Pays

Ecolo à Charleroi

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Territoire de la Mémoire

Notre ville est fermement opposée à toute forme d’amnistie des collaborateurs belges des nazis durant la Seconde Guerre mondiale (1939-1945).

Le jeudi 12 mai dernier, une majorité flamande moins la voix écologiste de GROEN a approuvé, contre la minorité francophone, la prise en considération d’une proposition déposée par le parti d’extrême droite : le Vlaams Belang. Ce texte prône l’effacement des condamnations prononcées à la Libération.

Cette proposition nous a tous scandalisé parce qu’il évoque les actes d’incivisme “prétendument commis” durant l’occupation et parle, plutôt que des victimes du conflit, de celles de “la répression d’après guerre”.

C’est la première fois que l’amnistie franchit une marche au parlement fédéral et représente «une véritable insulte à ceux qui sont morts pour défendre les valeurs démocratiques et universelles ».

Charleroi fait partie du réseau « Territoire de la mémoire » qui a invité les Communes à se prononcer contre l’amnistie en adoptant cette motion :

Mémorial à Monceau-sur-SambreNotre ville est fermement opposée à toute forme d’amnistie des collaborateurs belges des nazis durant la Seconde Guerre mondiale (1939-1945).

Nous dénonçons les dangers et les conséquences d’une telle mesure dont le but est de disculper les « inciviques » qui ont manqué à leur élémentaire devoir de citoyen et qui conduirait à désavouer l’action et l’engagement de ceux, qui au péril de leur vie, ont mené des actions de résistance contre l’occupant et ont contribué à aider les victimes du nazisme.

Nous entendons refuser ainsi toute atteinte aux principes démocratiques fondamentaux.

Nous pensons que le « pardon » ne résout rien et que l’humain peut se grandir en assumant la responsabilité de ses actes et en apprenant de ses erreurs.

Par l’adoption de cette motion, nous affirmons et nous rappelons que ce qui nous anime est la défense de valeurs communes : la liberté individuelle, une éthique de la responsabilité, le respect de la personne humaine… ces valeurs fondatrices qu’ont tenté d’anéantir ceux qu’on propose aujourd’hui d’absoudre collectivement.

L’amnistie qui imposerait le silence à la mémoire est inacceptable !


anonyme anonyme ·  22 juin 2011, 18:42

Et pourquoi c’est pas en première du site de la ville. C’est faux, ou quoi, cette motion ?

aucune annexe



À voir également

Salle du Conseil - © J-M/ Hoornaert

Proposition de motion MARCHES PUBLICS

Proposition de motion au Conseil communal de Charleroi du 23 avril 2018 Vu : le droit...

Lire la suite