Le Vert Pays

Ecolo à Charleroi

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Poubelles : offrir un nouveau tri pour payer moins.

C’est connu : au mieux on trie ses déchets, au moins ça coûte. Simplement parce que l’on revend ce qui est trié comme le papier et le verre et que l’on diminue les quantités qui vont dans l’incinérateur coûteux.

Et moins on produit de déchets,moins on paye pour les traiter.C’est un principe assez simple. C’est aussi ce que demande l’Union européenne.Priorité à la prévention des déchets, puis la réutilisation des objets et le recyclage des matières.

Sur la région de Charleroi,les statistiques indiquent que l’on peut faire beaucoup mieux sur la prévention. Ainsi,la région liégeoise produit moins de déchets que la nôtre. La commune de Fleurus a mené une politique de prévention avec succès.

Le tri peut aussi être amélioré. Car près de la moitié de notre sac blanc contient des déchets organiques (déchets de cuisine, aliments périmés, déchets de végétaux,etc…) qui pourraient être collectés séparément et être recyclés en compost pour les agriculteurs et en biogaz pour nous chauffer. C’est mieux pour l’environnement que l’incinération à Pont de Loup,et c’est moins cher.Cela en vaut donc la peine.

A Charleroi, la collecte sélective des déchets organiques ne se fait pas,et la majorité XXL est très réticente à mettre en place ces collectes. Pourtant, d’autres grandes villes le font avec succès (Lille, Dunkerque, la plupart des villes des Pays-bas). Et une expérience en cours dans une partie très peuplée de la région liégeoise montre elle aussi des résultats très positifs. Etonnant donc que Charleroi ne suive pas le mouvement !

Il serait pourtant intéressant que les Carolorégiens qui vivent dans de petits appartements,et ceux qui n’ont que très peu de place pour garder des déchets chez eux bénéficient d’une collecte très régulière des déchets organiques. Ce sont les déchets les plus gênants à garder chez soi, surtout en été, car ils sentent vite mauvais. Autant donc les collecter à part des autres, et plus régulièrement, pour améliorer notre confort.

Il est aussi intéressant que les Carolos qui produisent peu de déchets et qui trient leurs déchets avant de les mettre dans leurs poubelles soient financièrement récompensés. Le système actuel de taxe forfaitaire et de distribution de sacs prépayés ne le permet pas, surtout si vous traitez séparément vos déchets de cuisine et de jardin. En effet, dans ce cas, vous recevez trop de sacs blancs, sacs que vous avez prépayés vous-mêmes, et vous n’êtes pas récompensés de vos efforts.

Les communes qui mettent en place une collecte sélective des déchets de cuisine et de jardin couplée avec une redevance proportionnelle aux quantités de déchets produites connaissent une réduction très forte des déchets à incinérer, un très bon tri des déchets, et une diminution de leur facture déchets. A quand ce service à Charleroi?

Texte publié dans Charleroi Magazine, numéro de décembre 2011


Les commentaires sont fermés


aucune annexe



À voir également

Carte blanche - opinion - © http://www.sxc.hu

Un quartier difficile en plein centre-ville

Depuis plus de vingt ans, la Ville-Haute est pointée du doigt. De la rue Turenne en passant par la...

Lire la suite

Carte blanche - opinion - © http://www.sxc.hu

En route vers la COP21 à Paris!

Charleroi doit se fixer des objectifs plus ambitieux dans la réduction des émissions de gaz à effet...

Lire la suite